Partagez | .
 

 Entre Mandragore et Sorciers.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: Entre Mandragore et Sorciers.   
Dim 20 Oct - 20:11


Voir le profil de l'utilisateur http://ad-nox.forum-actif.net

Nombre de messages : 605
avatar
Choixpeau Magique


Wanted : Logan Avery.

Entre Mandragore et Sorciers




La ruelle entre Mandragora et Chez Warlock&Co ferait plus office de rue que ruelle. Elle fait angle avec l'allée principale de l'Allée des Embrumes, et s'étale sur bien un kilomètre. La ruelle s'assombrit rapidement au delà de cent mètres, si bien que l'on en distingue pas le fond. Personne n'ose s'y aventurer habituellement, car on dit l'endroit maudit. Comme tout endroit sur l'Allée des Embrumes, beaucoup de rumeurs pour pas grand chose. Seulement, il n'y a pas de fumé sans feu à moins qu'il soit d'origine divine. Au sol, on trouve de tout. Des poubelles éventrées, des vieilles pages de journaux, des carcasses de chats ou de rats crevés, bref tout un tas d'immondice jalonne le sol.

Une puanteur venue d'outre-tombe vous prendra le nez lorsque vous commencerez à avancer. Prenez gaffe, soyez attentif, et pas trop regardant, car sur le sol, certaines choses pourraient vous lever le cœur.


Compte Fondateur,
ne mp sous aucun prétexte.
aucune réponse ne vous sera faite.



 
MessageSujet: Re: Entre Mandragore et Sorciers.   
Dim 20 Oct - 22:18


Voir le profil de l'utilisateur

Nombre de messages : 119
avatar
Siobhán Mc Gill Fhaolain
Le bureau des aurors était sous pression depuis le jour où Avery avait été repéré. Avery faisait partie des criminels qui avaient leur portrait sur ce qu'Ansgard avait moqueusement surnommé le tableau d'honneur. Ansgard, c'était habituellement le chef d'équipe de Siobhán, mais pour les besoins de ce coup de filet sans précédent, toutes les équipes avaient été éclatées et les aurors avaient été envoyé sur le terrain deux par deux, en infiltration.

Notre écossaise se retrouvait avec Nigel Conolly, un auror expérimenté qui revenait tout juste de deux ans de mission de l'autre côté du pacifique. Avant cela, la jeune femme avait eu peu d'occasion de le fréquenter mais du peu qu'elle savait de lui, elle était contente de l'avoir en binôme ce jour-là. L'équipe d'Ansgard Mustang était réputée pour n'avoir pas froid aux yeux et pour être particulièrement soudée, Siobhán avait donc besoin de savoir que la loyauté de son partenaire irait à elle avant d'aller au règlement.

La jeune femme passa une main dans son abondante crinière blonde. Pour la couverture, elle était momentanément grimée en une junkie comme elle en avait arrêté des centaines depuis qu'elle bossait chez les aurors. Perchée sur des talons hauts à donner le vertige, elle titubait, faisant mine de se raccrocher à Conolly dans son manège. Pour venir se perdre ici, il fallait soit avoir le magenmagot sur le cul, soit avoir besoin du meilleur herboriste pas trop recommandable de Londres hors, Siobhán n'avait absolument pas la tête d'une passionnée de potion. Le rôle de la junkie lui collait bien mieux et dans son jean râpé et déchiré, elle avait tous les arguments qu'il fallait pour retenir l'attention sur son physique que sur son coéquipier.

« On fait comme ça alors ? Tu t'occupes du repérage pendant que je fais diversion. Si Avery est planqué là il aura des soupçons de toute manière donc on aura intérêt à le repérer vite fait bien fait. »

Pour cela, le capteur de dissimulation planqué dans le miroir de poche que "Darla" la junkie utilisait pour se repoudrer le nez (dans tous les sens du terme) serait l'outil idéal.

A mesure qu'ils s'enfonçaient dans la rue, les bâtiments masquaient le peu de soleil qu'il y avait et une puanteur sans nom vint les prendre aux narines. Siobhán prit sur elle, se disant que si elle se mettait à gerber à un moment ou un autre ça ne ferait que rendre son rôle plus crédible.




 
MessageSujet: Re: Entre Mandragore et Sorciers.   
Mar 22 Oct - 5:01


Voir le profil de l'utilisateur

Nombre de messages : 44
avatar
Samuelle Daee
[Nigel Connolly]

Il avait l’air tout droit sorti d’un roman de Charles Dickens. Nigel avait besoin de diversion. Parce qu’avec son long imperméable anthracite, ses cheveux châtains un peu trop longs aux tempes grisonnantes et son écharpe assortie, il n’avait pas la gueule d’un dealer ni d’un macro fréquentant l’allée des embrumes. En fait, il semblait trop doux et naïf même pour être un client. Il soutenait fermement sa collègue, la laissant d’appuyer contre lui sans chercher à en profiter, gardant ses mains là où la politesse l’exigeait. À la rigueur, il aurait pu être un ami ou un frère tentant tant bien que mal d’aider la jeune femme.

« Il y a très longtemps que je n’ai pas fait de terrain… »
De l’honnêteté toute confite de franchise et de spontanéité. Moment mal choisi pour une pareille confidence! « En fait il y a très longtemps que je n’ai pas mis les pieds en Angleterre… » avoua-t-il, son accent s’étant a assoupli le trahissant. Il pressa les doigts de la jeune femme dans sa main chaude et rugueuse : « Ne soyez pas inquiète, je me souviens malgré tout de mes sortilèges… » Son haleine sentait le café et la menthe.

Il était alerte...Et si les arts dramatiques n’étaient manifestement pas sa tasse de thé, il tenait sa baguette dissimulée contre son poignet de manière tout à fait professionnelle. Rien n’entravait ses gestes patauds. À la réflexion, Nigel ne pouvait pas être identifié pour un dealer, un macro ou un client, mais on n’aurait jamais envisagé non plus qu’il puisse être un auror. Or, c’était ce qui jouait en sa faveur : Peu importe qu’il ne paie pas de mine, il ne s’était toujours pas fait tué et il œuvrait toujours pour le ministère avec de longues années de service à son dossier…

« Vous voyez la jeune femme, là contre la benne à ordure? » Non, on ne la voyait pas… Pas si on ignorait qu’elle se trouvait là. Parmi les immondices odorantes, une créature exotique se dissimulait dans l’ombre de son capuchon tiré sur ses cheveux noirs. « C’est ma stagiaire… » Assise par terre sur un carton humide, la clocharde achevait de siroter son café, s’étirant comme un chat avant de se mettre sérieusement à la quête. Il fallait se montrer particulièrement observateur pour l’avoir localisée. « Elle est du département des mystères… » Ça avait été annoncé au briefing… Assistance et couverture gracieusement fournie. « Vous trouvez qu’elle a une dégaine de langue de plomb, vous? » Il lui laissa poliment le temps de répondre. « Moi non plus… Mais elle va nous couvrir… Ma stagiaire… Va nous couvrir… » énonça-t-il dubitatif. « Et j’ai cru comprendre qu’elle ignorait comment se servir d’une baguette… »

Sans échanger un regard, ils la dépassèrent. « Alors je suppose que ce Logan est un criminel avéré et que nul procès ne sera nécessaire pour le désigner comme mangemort » murmura-t-il seulement pour elle. « Que savez-vous sur l’homme et ses habitudes? Que viendrait-il faire dans cette ‘ruelle’? » demanda-il en contournant une charogne… « De si bon matin… »

Et tandis qu'il déambulait entre les immondices, son regard scrutateur s'attardait avec bien peu de bonheur sur les détails du paysage, cherchant une incongruité dans tout ce bazar.
 
MessageSujet: Re: Entre Mandragore et Sorciers.   
Mer 23 Oct - 17:36


Voir le profil de l'utilisateur http://ad-nox.forum-actif.net

Nombre de messages : 605
avatar
Choixpeau Magique
En attendant la réponse de Siobhán.

Les minutes passèrent, et la tension grimpait. L'atmosphère de l'Allée des Embrumes était électrique. Au fond de la ruelle, on entendit de petits bruits sourds de là où se trouvaient Nigel et Siobhán. Comme si l'on tapait sur quelque chose à répétition.


Compte Fondateur,
ne mp sous aucun prétexte.
aucune réponse ne vous sera faite.



 
MessageSujet: Re: Entre Mandragore et Sorciers.   
Dim 1 Déc - 12:46


Voir le profil de l'utilisateur

Nombre de messages : 119
avatar
Siobhán Mc Gill Fhaolain
« En fait il y a très longtemps que je n’ai pas mis les pieds en Angleterre… Ne soyez pas inquiète, je me souviens malgré tout de mes sortilèges… »

Siobhán prit cinq secondes pour considérer son coéquipier. De prime abord, se retrouver avec un auror plus vieux lui avait paru une vraie aubaine. Non pas que Siobhán était le genre d'auror à se reposer sur ses coéquipiers. Au contraire, elle se donnait toujours à deux cent pour cent et restait rarement à l'arrière. Mais cette fois-ci, il n'était pas question de foncer tête baissée. L'enjeu était beaucoup trop grand. C'est bien pour ça que le genre d'aveu sincère que venait de lui faire Nigel n'avait rien pour rassurer. C'est peut-être ce qui la rassura justement. Mieux valait un homme honnête qu'un super héro qui prendrait ses jambes à son cou au premier avada perdu. La jeune femme sourit. Confiante. Soucieuse de rester crédible dans son rôle, Siobhán prit bien garde de trébucher une ou deux fois ce qui ajoutait quelque chose de particulièrement niais à ses sourires.

« Vous voyez la jeune femme, là contre la benne à ordure? C’est ma stagiaire… »

Siobhán fronça les sourcils. Au début elle ne voyait qu'un tas d'immondices et elle ne voulait justement pas avoir l'air de chercher quelque chose dans ce coin là de peur de griller la couverture de la stagiaire qu'elle finit par voir juste au moment ou Connolly faisait cette nouvelle confession :

« Ma stagiaire… Va nous couvrir… Et j’ai cru comprendre qu’elle ignorait comment se servir d’une baguette… »

Siobhán se retint d'ouvrir de grands yeux de chouette qui n'aurait pas été très crédible sur la junkie qu'elle interprétait à ce moment précis. Est-ce qu'elle devait comprendre qu'ils étaient dans la merde définitivement ?

« Alors je suppose que ce Logan est un criminel avéré et que nul procès ne sera nécessaire pour le désigner comme mangemort. Que savez-vous sur l’homme et ses habitudes? Que viendrait-il faire dans cette ‘ruelle’? De si bon matin… », la pauvre Siobhán se demanda si c'était bien le moment de faire le point sur Avery alors qu'il pourrait être à portée d'oreille. Pourquoi Connolly avait-il attendu qu'ils soient sur le terrain pour poser des questions ?
« Mon pèèèèèère! est quelqu'un de trèèèèèèèèèès mh... maniaque! Oui c'est un maniaque. », commença-t-elle en tournant à demi de l'oeil et en ponctuant bien sa phrase de rires mi niais mi étouffé. « Mais le problème tu vois, Lance, c'est qu'il n'aime pas les gens! Non. Il aime pas les gens. Du. TOUT. Il a pas confiance tu vois. Donc tous les matins il prend un café très noir SANS SUCRE! Et après ... et après... il vérifie bien que personne a touché à ses affaires tu vois... parce que c'est un manique... »

Une petite faute de concordance des temps ne pouvait pas faire de mal à Darla la junkie non ? Darla ficha des yeux hagards dans ceux de Connolly. Deux billes bleus qui espéraient bien qu'il comprendrait qu'Avery était réellement un maniaque, et pas dans le sens le plus agréable à vivre du terme. Avery était un homme seul, comme la plupart des grands criminels que le bureau des aurors traquait. Sa survie en dépendait et les endroits qu'il était susceptible de fréquenter étaient sous surveillance discrète depuis des années déjà. Mais jusque là, Avery avait été bien trop précautionneux pour se laisser voir ou que ce soit et dans les heures de grandes affluences. Heureusement, ils avaient eu un indic pour éclairer un peu leurs recherches :

« Et tu sais comment je le sais ?! Hic! C'est ma mère qui me l'a - »

La voix aigrelette de Darla se tut tout à coup. Les mains agrippées à la manche de Connolly, comme Siobhán feignait toujours d'avoir besoin d'un soutien pour marcher, la junkie s'était arrêtée net en entendant une quinte de coups secs et sourds. Comme si quelqu'un frappait sur quelque chose. Dans la manche de son blouson en jean tâché d'huile de vidange, sa baguette glissa, toujours invisible...





 
MessageSujet: Re: Entre Mandragore et Sorciers.   



Contenu sponsorisé
 
 

Entre Mandragore et Sorciers.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» ENTRE LA DROITE REVOLUTIONAIRE ET LA GAUCHE REACTIONAIRE ??
» Relations entre Politique, CIA et le Sida

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AD NOX : THE AURORS. :: L'Angleterre :: London City. :: Diagon Alley. :: Knockturn Alley.-