Partagez | .
 

 My songs know what you did in the dark.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: My songs know what you did in the dark.   
Lun 7 Oct - 21:21


Voir le profil de l'utilisateur

Nombre de messages : 35
avatar
S. Akshay Mahavir



My songs know what you did in the dark.



Tellement de pensées, d'envies, de pulsions, de douleurs, de souffrances, que sa tête était en feu. Akshay, que tout le monde connaissait sous le nom de Singh, n'en pouvait plus. Il avait besoin d'un bol d'air, de respirer cinq minutes. Il ne pouvait plus rester là, sans rien faire, il lui fallait trouver qui était le meurtrier de Mace, et que les Verts Galants se vengent comme ils se devaient de faire. Pour chaque mort, il y avait des représailles. Là, rien n'était fait. Soit-disant, on cherchait qui était l'auteur du crime. Singh n'avait rien dit lors de la cérémonie, de l'enterrement de son ami. Le regard qu'il lança à son ami, Lazar, était sans équivoque : Son cœur avait soif de vengeance. La date où on l'avait retrouvé mort un an plutôt avançait à grand pas. Il était là, allongé dans le noir de sa piaule, retournant et retournant tout ce qu'il savait de Mace, répertoriant tous ses ennemis potentiels capable d'accomplir cet acte quasi-héroïque. Mace était sûrement l'un des sorciers les plus puissants qu'Akshay ait eut l'honneur de connaître, l'assassinat était prémédité, c'était obligé. Mais par qui ?

Il se retourna, maudissant tout le monde, avant de mettre sa tête dans son coussin, la rage qui lui brûlait chaque parcelle de son visage, il avait envie d'hurler. Singh ne comprenait pas, ne parvenait pas à joindre les deux bouts, et encore moins à aligner deux pensées censées les unes après les autres. Ça traînait trop, il fallait qu'il aille voir la Reine Alice, pour savoir où c'en était. Peut-être qu'il avait oublié quelque chose dans son raisonnement, peut-être que... Il se déshabilla, se dirigeant vers la douche qu'il ouvrit directement sur sa tête. L'eau glacé lui provoqua un mouvement de recul, puis il se remit dessous, fermant les yeux, habituant rapidement son corps au froid de l'eau. D'un mouvement rapide, il passa sur le chaud, y resta quelques instants, avant de couper l'eau, tendant ses mains contre le mur, le visage ruisselant de goutes d'eau. Singh soupira, avant de tendre le bras pour saisir sa serviette. Ça commençait à aller mieux, la pression, la tension, tout chutait, lui permettant alors de réfléchir tranquillement. Il eut un sourire, avant de terminer de s'habiller, il avait envie d'aller la voir. Il saisit sa baguette, jeta un coup d'oeil au cadran du réveil et transplana une fois qu'il eut terminé de boutonner ses chaussures de cuir.

Lorsqu'il réapparut dans une des ruelles du Chemin de Traverse, il rabattit son capuchon instantanément pour sortir doucement dans la rue principale. Singh s'adossa au mur, pliant sa jambe sur le mur, les mains dans les poches. Ses yeux la cherchaient, et rapidement, il la vit entrain de gronder un enfant qui venait de faire une bêtise. Il eut un petit rire, la trouvant magnifique, même en colère. Il la vit se redresser, lui montrer le coin, tandis que l'enfant y allait, en pleurnichant. Elle mit les mains sur ses hanches, observant le reste de sa classe, avant d'ouvrir la porte de la classe annonçant la fin de la récréation. Elle attendit que tous les élèves ne soient rentrées, et là, elle leva son regard vers lui. Singh sentit son cœur se contractait. Il esquissa un léger sourire, pas sûr qu'elle ne l'ait vu. Elle s'approcha alors, comme pour mieux le regarder. Singh se décolla du mur, et lorsqu'une personne lui passa devant, il disparut en transplanant de nouveau, le cœur apaisé, la tête vide de toute pensée. Son seul sourire sur ses lèvres en disait long sur l'état d'esprit dans lequel il était.

Singh réapparut dans un couloir des bâtiments de la Guilde des Verts Galants. Il retira son capuchon, baguette toujours dans sa main, et il s'avança alors vers une porte entre-ouverte. Il jeta un oeil, apercevant la reine Alice dans ce même fauteuil où Mace avait l'habitude de s'asseoir. Le visage de Singh se ferma instantanément, le regard devenant d'un noir obsidienne. Il poussa la porte, et entra comme si de rien était. Il se posa devant la Reine, sans parler, sans dire un mot. Ses pensées se remettant en branle dans sa tête, tel un ouragan dévastant tout sur son passage. Il ferma les yeux, esquissant un léger sourire, avant de dire : « Je te vois là, là où Mace s'asseyait, et nous donnait les ordres. » Il appuya ses mains sur le bureau, se penchant légèrement vers la Reine Alice. « Pourtant, là où lui semblait mettre un point d'honneur sur la vengeance de la mort d'un des notre, toi, tu te complais dans son grand fauteuil, comme s'il avait toujours été à toi. » Singh eut un petit rire, se reculant alors pour aller se servir un verre de Whisky McGregor pur feu.

On entendit la jarre de cristal, le tintement des verres, un liquide qui coule, puis une deuxième fois. Singh reposa la jarre, prenant les deux verres de Whisky pour en poser un devant la Reine Alice. L'indien trempa ses lèvres dans l'alcool, avant de reprendre, à mesure que son raisonnement avançait pour aller là où il voulait. La provoquer pour qu'elle bouge son cul de ce putain de fauteuil qui n'était pas le sien. « Tu attends quoi... Reine Alice, pour bouger ton cul de là, et mettre un point d'honneur à respecter la mémoire d'un des notre, hein ? De notre Roi ? » Mace l'aurait fait, pourquoi pas elle ? Singh ne pensait plus qu'à ça. Il avait beau réaliser ce qu'elle lui demandait sans broncher car tel était son devoir, mais là, elle baissait dans son estime, et c'était quelque chose qui s'annonçait mauvais pour elle. Singh avait beau être fou, avoir une moralité défaillante par rapport à d'autres, il était quelqu'un d'extrêmement loyal. L'anniversaire de mort de Mace approchait, et pour lui, c'était comme lui avoir mit un coup de couteau dans le dos. Ne pas avoir retrouvé son meurtrier était une insulte à sa mémoire.


- I AM YOUR NIGHTMARE -
Running, always running, into the distance.
Stop me before I bleed, again.
The echoes of my voice, follow me down. The shadows I cast,
Follow me down
merci silver lungs.

 
MessageSujet: Re: My songs know what you did in the dark.   
Sam 19 Oct - 20:50


Voir le profil de l'utilisateur

Nombre de messages : 68
avatar
Alice Tyrell
Alice
&
Akshay
« My songs know what you did in the dark. »



Les yeux fermés, Alice les revoyaient. Les traits de son visage… Ses longs cheveux blonds… Les vestiges d’une époque passée… Parfois elle avait encore cette étrange impression d’être au 19ème siècle, quand il n’était pas bon d’être une femme et d’avoir de l’ambition. Ce n’est pas pour elle. Même lorsque les dames était contrainte d’être docile, sagement muette et bien élever auprès de leur mari, Alice elle dirigeait déjà le marché au Troll de main de maitre. Aujourd’hui, au 21ème, maintenant que la société c’était ouverte et que la femme gagnait en puissance ce n’était qu’un jeu d’enfant d’être là où elle était. Mais elle n’était pas juste une femme, elle était une voleuse et c’était pour ce qu’elle savait faire qu’elle était la reine des vert Galants et ceci nullement seulement pour ses jolies yeux…

Elle ouvrit ses derniers quand la porte de ses appartements s’ouvrit. Son regard se posa sur Akshay Mahavir qui semblait bien mystérieux. «  Je ne t’attendais » lui dit simplement mais l’homme commença peu à peu à lui expliquer sa venue. Elle resta silencieuse, le laissant finir sans s’empresser dans ses sentiments. Puis…
Une large entaille apparut sur la joue d’Akshay en une fraction de seconde alors que le regard noir d’Alice se poser sur l’homme.  Ce n’était pas suffisamment profond pour que son visage dégouline bientôt de sang, mais suffisamment pour qu’il en garde une trace pendant plusieurs jours. Alice était passé maitre dans l’art des sorts informulés. Tout vert Galant qui se respecte le savait et ils avaient beau être des brigands, aucun d’eux n’étaient assez suicidaires ou fou pour s’attaquer à elle. Enfin… presque aucun d’eux. De toute évidence Akshay n’avait pas peur de mourir ou il sous-estimer sa reine, ce qui était là une fatale erreur. Alice portait toujours à son cou l’amulette qui l’empêcher de transplaner avec quelqu’un d’autre, qui la protégeait de nombreux sort et l’avait aidé à fusionner son âme avec celle de la Alice du 21ème siècle qui était brune comparé à celle qu’elle était autrefois. Cette amulette qu’on ne pouvait pas lui ôter sous peine qu’elle transplane automatiquement. Difficile dans ce cas de lui faire du mal. «  J’espère que cette… marque d’attention… sera suffisante pour te rappeler à qui tu parle. Je suis ta reine et de ce fait tu n’as point droit de m’accuser ainsi. Je n’ai aucune vengeance à accomplir car aucun meurtre n’a été commis. Mon père est mort de maladie. Ne prend pas partie de ceux qui seraient tenté de me nuire… Il me manque autant qu’à toi. » Lui dit-elle sur un ton de regret, la tristesse se lisant dans ses yeux. «  Mais à la différence que j’ai la décence de cacher ma peine car je sais que cette peine constitue une faiblesse. Pour la guilde… Pour NOTRE guilde… Pour ce que mon cher père a créé… Je me dois d’être forte et de résidé à sa place. »
 
MessageSujet: Re: My songs know what you did in the dark.   
Lun 21 Oct - 15:05


Voir le profil de l'utilisateur

Nombre de messages : 35
avatar
S. Akshay Mahavir
Akshay sentit alors une cuisante douleur au niveau de sa joue. Il ne broncha pas, serrant fortement les dents, tout en levant la main à la hauteur de son visage. Il baissa le regard, observant sa main plein de sang, et son coeur s'accéléra. Les battements de son palpitant allèrent de plus en plus vite, tandis que la colère, la haine, le dégoût ne faisait plus qu'un avec le corps de Singh. Il eut un sourire qui n'avait rien de joyeux, avant de relever le regard vers la Reine Alice. Noir, glacial, assassin. Son regard en disait long sur ce qu'il voulait lui faire. Cette petite pute nous a blessé, Akshay, il faudra la faire souffrir cette pétasse. Oui, oui, c'était prévu, tout était prévu, elle allait en prendre son grande, ne t'inquiète pas Singh. On va la violer, puis après, on séparera ses membres les uns des autres avec une douceur calculée, juste pour qu'elle crie, qu'elle nous supplie de l'achever rapidement. Akshay esquissa un sourire un peu plus grand, son regard était empli d'une sombre folie. Elle ne perdait rien pour attendre. Personne n'avait le droit de le blesser sans qu'il ne dise quelque chose. Oh, non, personne, et c'était très certainement pas cette petite traînée qui allait dicté nos choix, hein Akshay. Elle est louche, Singh, je la sens pas.

«  J’espère que cette… marque d’attention… sera suffisante pour te rappeler à qui tu parle. Je suis ta reine et de ce fait tu n’as point droit de m’accuser ainsi. Je n’ai aucune vengeance à accomplir car aucun meurtre n’a été commis. Mon père est mort de maladie. Ne prend pas partie de ceux qui seraient tenté de me nuire… Il me manque autant qu’à toi. » Akshay se redressa alors, mettant les mains dans son dos, la blessure coulant encore un peu, mais pas trop. Ses pensées retrouvèrent leur calme, et sa folie semblait attendre l'heure fatidique pour bondir sur cette pauvre conne. Elle rejetait tout d'un bloc. Tout. Elle n'avait rien fait, elle ne faisait rien, elle ne ferait rien. Le visage d'Akshay s'assombrit. Tout semblait s'emboiter dans sa tête. Les autres devaient s'en foutre alors. L'honneur n'existait donc pas ? Mace avait tout donné pour la Guilde, il l'avait sortit de la merde, il lui avait permit de faire ce qu'il devait faire, de donner des coups de pouce pour sa famille, dans l'ombre, leur infligeant alors sa supposée mort, pour qu'ils n'aient à rougir de ce que faisait leur fils pour qu'ils puissent réussir. Et elle... ET ELLE. Singh déglutit péniblement. Elle avait son regard triste, son regard faux-jeton, son regard de traînée, d'actrice ratée. Quelle petite merde. «  Mais à la différence que j’ai la décence de cacher ma peine car je sais que cette peine constitue une faiblesse. Pour la guilde… Pour NOTRE guilde… Pour ce que mon cher père a créé… Je me dois d’être forte et de résidé à sa place. »

La décence ? Sérieusement ? Pour NOTRE guilde ? Son CHER père ? Akshay eut un petit rire, secouant la tête, ne se cachant même pas. Il se foutait de sa gueule ouvertement, mais pour le moment, il ne ferait rien pour la mettre en colère. Non, ce n'était pas le moment, il le sentait, Singh aussi, le sentait. Il fallait attendre, mais pas trop. Il fallait qu'elle cherche à tester sa loyauté, à montrer ce qu'il était encore capable de faire pour la guilde. RIEN. RIEN. Il ne ferait RIEN. Il fallait qu'il en parle à Lazar, lui le comprendrait, lui le soutiendrait. Peut-être que même lui penserait pareil. Lazar était son ami. Le sien, à personne d'autres. Du moins, Singh le voulait ainsi. Le lion était fidèle au Loup. Il arrêta de rire, s'approcha de la table de la Reine, de son bureau. Non. NON ! Pas de son bureau. De celui de Mace. Mace, le seul et véritable Roi des Verts Galants. Akshay lui dit alors d'un ton doucereux. « Je te laisse le bénéfice du doute.... Ma Reine. » Ajouta-t-il, accentuant bien sur le mot Reine, comme s'il se moquait éperdument de son rang.

« De toute manière, si la volonté de Mace était de te faire Reine, qui suis-je, pour douter de ses choix, hein ? » Son ami. Il était son ami. Son véritable ami. Akshay ne pouvait avoir confiance en la Reine Alice. Trop d'ombre. Trop d'obscurité, de mystère. C'était trop pour lui. Il voulait en sortir. Il voulait aller à la lumière, il voulait vivre au Soleil, loin de tout ce mal qui lui rongeait l'esprit, hein Singh. Akshay eut une brève pensée pour Khali. C'était elle son soleil. C'était elle sa lumière. Il n'y avait qu'elle pour le sauver, maintenant. Il lui fallait la conserver secrète. Akshay le fit alors, Singh esquissa un sourire, tout en se reculant doucement. « Mais nous savons tout deux... Oui, nous le savons, n'est-ce-pas, ma Reine... » Il eut un petit rire. La situation le faisait rire. Qu'allait-elle donc faire ? Le saigner encore ? Oserait-elle de tenter de le tuer ? Il s'esclaffa.
« Nous savons tout deux, la vérité, ma Reine. » Il leva son verre.
« À Mace, le Roi des Vert-Galants. » Il la provoquait. Il voulait qu'elle sache qu'il la soupçonnait d'être la meurtrière. Que ferait-elle maintenant cette enfant de putain ? Elle est venue dont ne sait-où, comme une fleur, toute pimpante, et la voilà Reine d'une guilde de voleur ? Chienne. Elle était vile. Pire.


- I AM YOUR NIGHTMARE -
Running, always running, into the distance.
Stop me before I bleed, again.
The echoes of my voice, follow me down. The shadows I cast,
Follow me down
merci silver lungs.

 
MessageSujet: Re: My songs know what you did in the dark.   
Ven 6 Déc - 0:03


Voir le profil de l'utilisateur

Nombre de messages : 68
avatar
Alice Tyrell
Alice
&
Akshay
« My songs know what you did in the dark. »





« Je te laisse le bénéfice du doute.... Ma Reine. » Alice sût à l’instant qu’il n’apportait aucune importance à son rang. Si c’était la colère qui voulait faire naitre en elle il allait bien vite apprendre le sort qu’on réserve au traitre, car en s’attaquant à elle c’est ce qu’il devenait. Elle était au commandement de la guilde, que ce fait lui plaise ou non. « De toute manière, si la volonté de Mace était de te faire Reine, qui suis-je, pour douter de ses choix, hein ? » « Un homme qui tenait à Mace et qui cherche seulement à s’assuré que je respecte ce qu’il a créé. C’est tout à fait légitime » répondit-elle sur un ton réconforté, posé avec une prestance qui lui était propre. Elle avait sans nul doute tout d’une reine. Elle voyait bien qu’Akshay avait le cœur lourd, mais en essayant de ce la mettre à dos il faisait fausse route. « Mais nous savons tous deux... Oui, nous le savons, n'est-ce-pas, ma Reine... Nous savons tous deux, la vérité, ma Reine. À Mace, le Roi des Vert-Galants. » Ce n’est pas par magie cette fois qu’Alice prit soin de remettre Akshay à sa place, alors qu’il insinuer que la vérité n’était pas seule qui avait été compté. C’est de sa propre main qu’elle gifla violement l’imprudent juste avant qu’elle ne le fusille du regard. « Comment oses-tu être aussi respectueux ??? Je ne sais pas de quel vérité tu parles mais tes insinuations sont inadmissible. Je ne tolèrerais pas une seule de plus tes insultes. Hors de ma vue ! » Dit-elle avec véhémence avant de fermer les yeux. Elle se mit à applaudir. « Bravo. Je dois dire BRAVO. Je suis impressionné. Enfn… » Dit-elle en faisant mine d’hésiter. « Pas vraiment non, j’avoue avoir mieux fait, mais cette façon que tu as d’essayer de me faire avouer un crime que je n’ai jamais commis… Bravoooo » dit-elle en frappant de nouveau dans ses mains avec vivacité. Alice semblait différente. Difficile d’expliquer pourquoi ou en quoi exactement, le physique de la jeune reine était identique, mais son regard, sa façon de sourire… « J’avoue que je suis presque impatience de découvrir la suite, quel crueeeeelle accusation tu as encore à me faire. » dit-elle en faisant semblant d’être triste et avant d’essuyer une larme qui n’existait pas sous sa joue. Puis elle se mit à rire, amusé, elle se jouait de lui.
 
MessageSujet: Re: My songs know what you did in the dark.   



Contenu sponsorisé
 
 

My songs know what you did in the dark.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» my songs know what you did in the dark (jayden).
» noam - my songs know what you did in the dark.
» These songs of freedom ?? 22/03/12 à 22.13
» ? L'insoutenable légéreté de la mémoire de Lestrange ?
» Do you think dogs get songs stuck in their heads ? — Carlos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AD NOX : THE AURORS. :: L'Angleterre :: London City. :: Le Pont de Londres. :: Le Marché au Troll. :: La Guilde des Verts-Galants.-