Partagez | .
 

 Angel with the Scabbed Wings (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: Angel with the Scabbed Wings (pv)   
Mar 3 Sep - 22:58


Voir le profil de l'utilisateur

Nombre de messages : 140
Origine : Anglaise (Gloucester).
Préférence Magique : Mage Noir.
Familier : n/a.
avatar
Lord James A. Grey


Angel with the Scabbed Wings


C’était une soirée étrange pour toute l’Angleterre. Alors qu’il avait fait une chaleur étouffante deux semaines entières, cette nuit-là il fit sombre et sale. Un long voile gris avait couvert les nuages du ciel londonien, et finalement ce voile s’était noirci, noirci, et à l’heure du repas déjà il faisait presque nuit. C’était la soirée que James avait choisi pour commencer à faire ce qu’il devait faire, à savoir beaucoup de chose. D’une main froide il avait ouvert la veille, peu après la rencontre avec Anna, le premier journal qui lui était venu sous la main. Ses yeux avaient parcouru les mots et c’était arrêté sur un étonnant article. “Truth Only Truth”. Voilà qui sonnait bien à l’oreille du Lord. En bas de la page, le nom de Whisper était signé. Il apprendrait au détour d’une rapide recherche qu’il s’agissait plus exactement de Rowena Whisper. Il avait bientôt une adresse - merci le Marché aux Trolls - et … et c’était tout ce dont il avait besoin.

Dans le ciel, un éclair passa et éclata le ciel d’une lueur chaude comme la braise. Il y eut le silence, puis la pluie, qui frappe et qui tombe en grosses trombes. Caché sous un arbre, en retrait, les mains enfonçaient dans les poches de sa redingote de cuire noire, tellement abîmée qu’elle ne ressemblait finalement plus qu’à une charpie rapiécée, il attendait son heure comme la peste attends la sienne. Dans l’obscurité du crépuscule, il observa Hoyt partir, prendre la jolie cabriolet et s’éloignait. Seul. Et c’était bien mieux comme ça. Un fin sourire déchira le visage du Lord alors qu’il passa le portail de la demeure. Ses yeux bleus-verts courraient dans la nuit. Il ressemblait à une grande ombre sans yeux. Rien ne pouvait le différencier du reste du décor, pas même ses pas de loups. Encore moins son air de démon tout droit sortit de l’Enfer.

Il entendit de l’eau coulait. De fines gouttelettes, plus un véritable déluge, à l’étage. Comme une vipère qui se glisserait dans le berceau d’un demi-dieu, James grimpa une à une les marches, et à la façon d’un diable sans nom, il ne laissait dans son sillage pas un son, pas une odeur. Ses mèches, alourdies par la flotte, pesaient sur ses tombes et donnaient alors au Lord un air plus sinistre encore. Il traînait derrière lui un sillage d’ombre sans espoir, une aura qui rappelait un corbeau aux ailes si longues que rien n’aurait pu sortir de sous son égide. Il enfonçait petit à petit la petite forteresse Whisper dans ce qui était l’obscurité la plus profonde. La chaleur sombre englobait sans rien laisser derrière elle le moindre espoir d’entre ses murs.

Finalement, l’ombre s’arrête devant la porte de la salle de bain. Il écarta d’une main distraite la tignasse sombre de sur ses tempes, ses yeux brillants dans le noir. Il eut un sourire en coin, et finalement s’écarta, s’enfonçant de nouveau dans le noir, plus loin encore. Il descendit dans le salon et sortit sa baguette d’if. La faisant glisser entre ses doigts habiles, il observa le petit intérieur chaleureux. Il était facile pour lui de voir dans la nuit car il était son fils et son plus fidèle amant. Ses doigts s’enroulèrent autour d’un petit vase de la taille d’un avant bras. C’était une belle pièce en porcelaine, décorée à l’indienne. Il la fixa de longues secondes et finalement la jeta au sol, sans outre forme de procès. Il attendit, calmement, et finalement entendit des pas dans l’escalier. La lumière éclaira le salon entier, mais l’ange d’ombre avait toujours autour de lui cette étrange aura de corbeau. Il eut un sourire à couper au couteau, un de ces sourires qui ont tué et qui tueront sans doute encore.

« Bonsoir, Rowena Whisper » murmura t-il, du bout des lèvres : « j’espère ne pas vous avoir fait trop peur, et, oh, je m’excuse pour le vase… C’est que… vous étiez dans votre douche, et je ne me voyiez pas entrer. Ne soyez pas étonnée de me voir. Tôt ou tard, il fallait bien que l'on sache de toute façon. »

Il se décala doucement du petit meuble contre lequel il s’était accoudé.

« N’ayez pas peur, je ne vais rien faire. Je suis là pour… pour parler. Tout simplement. J'aurais une proposition à vous faire... une proposition qui ne se refuse pas. »

Cela semblait à peine croyable quand on connaissait James Grey, ou tout du moins sa réputation, mais il fallait croire qu’il essayait tout de même de s’améliorer. Il avait perdu sa famille, et plus exactement son frère. Il avait perdu Anna hier. Il ne comptait pas tout perdre. Pas sans avoir essayer au moins.


- ANGER IS MY MISERY -
Anger is an acid that can do more harm to the vessel in which it is stored than to anything on which it is poured.
merci ♥ silver lungs



Dernière édition par Lord James A. Grey le Lun 23 Sep - 14:07, édité 1 fois
 
MessageSujet: Re: Angel with the Scabbed Wings (pv)   
Mer 4 Sep - 0:32


Voir le profil de l'utilisateur

Nombre de messages : 143
avatar
Rowena Whisper
En rentrant du bureau des aurors, Rowena s'était jetée sur le canapé. Elle était complètement cuite. Son sac griffé traînait sur le tapis devant la cheminée. Elle glissa une main nonchalante dans ses cheveux pour les détacher, abandonnant les épingles dans le cendrier qui n'avait pas servi depuis un bout de temps, les Whisper n'étant que des fumeurs occasionnels.

« Si ça n'est pas une invitation ça madame Whisper... »

Hoyt se rapprocha d'elle et mordit la partie la plus charnue de son anatomie pour la faire réagir. Dans ce tailleur, elle était diablement sexy même affalée comme une loque, le visage perdu dans les coussins du sofa. Elle eut un petit rire et se retourna, éjectant son talon pour laisser glisser son pied sur son épaule et l'attirer plus près d'elle. Elle avait son petit sourire mutin des moments de complicité qui ne se faisait que trop rares. Insidieusement, elle avait déjà dénoué sa cravate. Hoyt eut un de ses demi-rires charmés qu'elle trouvait si sexy.

« Comment tu arrives à faire ça ? »
« Je t'expliquerai peut-être un jour si tu n'es pas sage... », promit-elle en l'attirant plus contre elle pour l'embrasser, « Éteins la télé... », souffla-t-elle tout bas en cherchant sa baguette.
« Non, non attends, il faut absolument que je vois où en est le cours de la bourse... »
« Mais on s'en fiche de la bourse pour une fois, rien qu'une fois Hoyt... », insista une Rowena presque suppliante qui s'accrochait aux lèvres de Hoyt et lui ravissait sa chemise.

Il riait sur ses lèvres, défaisant le chemisier de sa femme pour voir ce qu'elle cachait dessous mais il n'y était plus tout à fait. L'essentiel était qu'elle ne s'en rende pas compte non ? Et puis la page de la bourse ne durait qu'une petite minute. Un oeil sur la télé, Hoyt serrait un peu plus fort Rowena sur le canapé. Il y avait un petit moment qu'ils ne s'étaient plus touché, entre le boulot et ... bref. Vous savez ce que c'est... Rowena passa au dessus de lui, toute excitée avec un sourire large qui promettait bien des choses. Elle avait les mains sur la boutonnière de son jean quand elle vit l'expression de Hoyt se décomposer.

« Putain de merde... Attends une seconde bébé... »

Il la souleva pour se dégager et s'asseoir sur le canapé, son attention toute entière à la côte de la bourse. Un sourire immense illumina le visage du courtier. Il prit le visage de sa femme entre ses mains et lui posa un baiser fougueux sur les lèvres, mais cette fois c'était elle qui n'y était plus vraiment :

« Ça c'est plus que bon ! Il faut absolument que j'en parle à Carrow ...», réalisant qu'ils étaient tout de même un peu au milieu de quelque chose, Hoyt se ravisa, modérant ses ardeurs boursières pour laisser un peu de place à ses autres ardeurs, « Mais ça peut attendre demain... »
« Sans aucun doute. Je vais prendre une douche... »
« T'es sûre? »

Elle s'était déjà lever et avait ramassé ses talons et ses fringues pour prendre la direction de la salle de bain. Avant qu'elle ne disparaisse, Hoyt ouvrit la bouche pour demander quelque chose. Rowena lui donna quartier libre d'un geste mou de la main. Elle n'en avait rien à fiche maintenant qu'il boursicote à la maison ou chez Carrow...

La première chose à laquelle elle pensa en sentant l'eau brûlante sur sa peau c'était que Hoyt aurait bien mérité qu'elle garde le bon pour un coup d'un soir de Mustang. Si elle n'avait pas eu tant de principes...

Elle aurait pu rester des heures à pester sous sa douche si un bruit de porcelaine brisée n'avait pas attiré son attention. Elle leva les yeux au ciel. Des fois elle se demandait pourquoi elle se retenait de prendre un chat si c'était pour qu'Hoyt soit aussi maladroit... il était probablement revenu en catastrophe parce qu'il avait oublié quelque chose. Rowena tendit l'oreille pour l'entendre repartir en claquant la porte. Mais rien. Exaspérée, elle se drapa dans une immense serviette, s'essuyant vite fait pour descendre au salon. Il fallait qu'elle en ait le coeur net. Elle prit sa baguette, par habitude. Ça pouvait toujours servir à recoller les morceaux, ou si jamais ça n'était pas Hoyt... Ca ne serait pas la première fois qu'un fan s'introduisait chez eux. Hoyt en faisait une maladie à chaque fois.

Son regard trouva en premier les morceaux du vase que lui avait offert l'ambassadeur des Dhaarmika. Son préféré bien sûr. Sinon ce n'était pas drôle. Mais elle n'eut pas le temps de pester qu'une longue silhouette lugubre lui donna un coup au coeur.

« Bonsoir, Rowena Whisper » , Rowena fit un bond sur place. Ensuite elle reconnut le visage particulièrement peu avenant de Grey. Il en avait prit pour perpette à Azkaban et était considéré comme l'un des criminels les plus dangereux du pays. La journaliste était bien trop avisée pour se précipiter sur son patronus ou montrer la panique qui lui serrait le coeur outre mesure. Tant qu'elle regardait la bête droit dans les yeux, elle avait une chance de ne pas se faire bouffer... « j’espère ne pas vous avoir fait trop peur, et, oh, je m’excuse pour le vase… C’est que… vous étiez dans votre douche, et je ne me voyiez pas entrer. Ne soyez pas étonnée de me voir. Tôt ou tard, il fallait bien que l'on sache de toute façon. »

Rowena fronça les sourcils. Ce n'était pas franchement l'introduction à laquelle elle s'était attendue de la part d'un tueur en série. Sans baisser sa garde pour autant, ses instincts de journaliste reprenaient le dessus.

« Que l'on sache ? »

Les mécaniques fouineuses de son esprit cherchaient à défaire le sens de cette phrase pleine de mystère. Que l'on sache quoi ? La première chose à laquelle elle pensa c'était son dossier sur les morts et disparitions suspectes. Peut-être qu'elle avait soulever le tapis qui ne fallait pas, une fois de plus, et que Grey venait demander des comptes. Si c'était ça, elle pourrait sans problème lui donner tout ce qu'elle avait puisqu'elle avait ingénieusement fait une copie du tout qu'elle avait dissimulé dans le bureau d'Ansgard Mustang à son insu. Pas folle la guêpe...

« N’ayez pas peur, je ne vais rien faire. », ça c'était déjà une bonne nouvelle même si elle était loin d'être prête à le croire sur parole... « Je suis là pour… pour parler. Tout simplement. J'aurais une proposition à vous faire... une proposition qui ne se refuse pas. »

Rowena tira une chaise, pour s'installer à bonne distance. Il était important de montrer qu'elle ne se braquait pas même si là tout de suite elle se demandait surtout comment elle allait pouvoir faire rappliquer Ansgard si jamais la proposition de Grey ne lui revenait pas.

« Je vous écoute. »

Contrairement à beaucoup de journalistes, Rowena n'avait pas le défaut de s'écouter parler ni de monopoliser la parole. C'était quelqu'un de particulièrement avisé et calculateur. D'ailleurs, elle avait été à l'école avec Grey et ça ne lui en disait que suffisamment sur ce qu'elle pouvait ou pas se permettre sans prendre trop de risque. Du risque, oui. Mais il fallait qu'il soit calculé.





Welcome to
the Rowena Whisper Show,
Truth&OnlyTruth
 
MessageSujet: Re: Angel with the Scabbed Wings (pv)   
Mer 4 Sep - 2:10


Voir le profil de l'utilisateur

Nombre de messages : 140
Origine : Anglaise (Gloucester).
Préférence Magique : Mage Noir.
Familier : n/a.
avatar
Lord James A. Grey


« Je vous écoute. »

Ce n’était pas vraiment comme si elle avait le choix, pas vrai ? La baguette en main, James n’approcha pourtant pas. Il était assez loin pour être entendu, assez prêt pour guetter le moindre de ses mouvements. Il ne doutait pas qu’elle avait une rage à l’intérieur, mais il ne doutait pas non plus qu’il la maîtriserait en cinq mouvements si jamais elle se montrait un peu trop hardie à son goût. Lentement le Lord se détendit, tout du moins assez pour enfermer sa main dans sa poche et en sortir une cigarette. La discussion risquait d’être longue, et il n’avait jamais vraiment eu de patience. Il devait pouvoir réussir à contenir tout ce qui était en lui, tout ce mal qui le rongeait. Les années ne l’avaient pas aider. Azkaban non plus.

« Vous permettez ? » Il lui jeta un regard et finalement alluma la cigarette qu’il accrocha à ses lèvres, désinvolte comme il l’était déjà à vingt ans. « Tout d’abord, vous tenez un excellent scoop puisque je me suis enfui le 28 juin d’Azkaban, et que visiblement, ça n’a pas l’air de les inquiéter. Loin de blesser mon égo, cela me renforce dans l’idée que le Ministère a une certaine tendance à vous manipuler... »

Son sourire s’était fait fin, tranchant comme des débris de verre. Il reprit sa place contre un meuble, posé tout contre.

« J’ai besoin de vous. J’ai besoin plus exactement de votre plume. Votre slogan c’est… Truth Only Truth ? Est-ce que ça signifie que c’est vrai, ou est-ce que c’est juste pour vendre ? On m’a dit que c’était plutôt… vrai. Mais comprenez que j’ai quelques doutes. » Il tira une longue fois sur le filtre avant de recracher un filet de fumée épais. Ses yeux ne faisaient que briller davantage derrière le rideau sombre. « En plus du scoop que je vous offre quant à mon évasion cachée, j’ai disons un grand, grand titre. Cependant, et car rien de ce monde n’est vraiment gratuit, et que je suis un fervent de l’échange équitable, si je vous donne cet information, il faudra, en échange, faire quelque chose pour moi. »

Ses yeux la dardaient, la dévisageaient. Chaque parole était une question, et chaque fois il fallait qu’il vérifie si chacun de ses propos allait droit au but. Il n’avait pas besoin que l’on lui attribue une tribune dans le journal comme étant le dernier des connards. Il le savait. Il l’était. Et ça ne lui faisait plus rien. Pour autant, il n’était pas question de faire quoi que ce soit qui puisse nuir à sa famille. Brivael lui avait assez cassé les oreilles avec ça…

« Disons que je sache où se trouve le très fameux Logan Avery, et qu’en échange de cette information que vous pourrez délivrer à votre grès à qui vous voudrez, je demande demain deux articles dans votre journal, deux articles au nom de ma famille. Le premier article comporterait de nombreuses archives ministérielles démontrant certaines corollaires absurdes suite aux procès de 98. Le second article concernerait plus précisément la mort de mon père. Est-ce que cela vous semble… équitable, Madame Whisper ? »

Une nouvelle volute grimpa dans les airs. L’ambiance était lourde, pesante, et ce malgré la pluie diluvienne qui se répandait aux alentours, brouillant les baies vitrées comme des rideaux naturels.



- ANGER IS MY MISERY -
Anger is an acid that can do more harm to the vessel in which it is stored than to anything on which it is poured.
merci ♥ silver lungs

 
MessageSujet: Re: Angel with the Scabbed Wings (pv)   
Mer 4 Sep - 12:17


Voir le profil de l'utilisateur

Nombre de messages : 143
avatar
Rowena Whisper
Rowena se savait dans une position délicate. Le scoop de sa vie était assise devant elle. James Grey, qui était supposé dormir derrière les barreaux d'une cellule à Azkaban loin des honnêtes citoyens, se baladait en toute impunité dans Londres et personne ne disait rien... Elle avait deux choix et les deux impliquaient qu'elle prenne de gros risque.

Soit elle jouait les héros et tentait quelque chose avant de rameuter tout le quartier des Aurors mais là, elle prenait le risque de se frotter à un sadique et ça n'était franchement pas sûr qu'elle ait le dessus ni qu'Ansgard et compagnie arrivent assez vite pour sauver son joli petit cul télégénique. Un avada était si arrivé. Si elle en réchappait elle serait le héros du jour, ordre de merlin et tutti quanti.

Soit elle voyait plus grand. L'évasion de James Grey n'avait pas pu passer inaperçue. Rowena n'y croyait pas une seconde et ce n'était pas non plus la première fois qu'elle se heurtait à l'hypocrisie du Ministère. Saisir l'occasion d'un article de ce genre c'était assurément un procès pour diffamation, le risque de se faire taxer folle, perdre sa carte de presse et toute forme de notoriété avec (Rowena aimait jouir de sa célébrité) mais c'était ça son métier. Truth Only Truth, c'était le slogan qu'elle avait imposé à la BBMC. Elle se battait tous les samedis sur le montage de son émission pour qu'on ne coupe pas plus que de raison. Elle avait déjà pris pas mal de risques dans sa carrière.
Qui savait ce que le ministère cachait d'autre, en lien avec l'évasion de Grey, la chute de Voldemort et ces disparitions suspectes sur lesquelles elle enquêtait en douce. Elle, avait besoin de savoir.

« Vous permettez ? » , fit-il en s'allumant une cigarette. Rowena lui désigna le cendrier du regard. Pas question de massacrer le tapis persan en plus du vase... Elle leva la baguette d'un geste vif sans le lâcher du regard. Elle préférait qu'il ne se méprenne pas sur ses intentions,
« Vous permettez ? », un petit bloc notes atterri dans ses mains. Elle claqua des doigts et sa plume à papotes arrivait à toute vitesse. Elle laissa le tout sur le côté comme elle détestait parler et écrire en même temps. Ca n'était pas pro et ça lui faisait prendre le risque de louper quelque chose d'important...

« Vous tenez un excellent scoop puisque je me suis enfui le 28 juin d’Azkaban, et que visiblement, ça n’a pas l’air de les inquiéter. Loin de blesser mon égo, cela me renforce dans l’idée que le Ministère a une certaine tendance à vous manipuler... »
« Ça ne serait pas la première... », grinça la journaliste. Si elle marchait avec les Witch Twitters, il y avait une raison...

L'homme n'avait rien de rassurant en soi, mais l'oeil affûté de la journaliste voyait effectivement le coup de semonce médiatique qu'il allait permettre.

« J’ai besoin de vous. J’ai besoin plus exactement de votre plume. Votre slogan c’est… Truth Only Truth ? Est-ce que ça signifie que c’est vrai, ou est-ce que c’est juste pour vendre ? On m’a dit que c’était plutôt… vrai. Mais comprenez que j’ai quelques doutes. »

Rowena leva la main. Un long parchemin apparut dans un nuage ouateux rose qui se dissipa presque instantanément. Elle lui tendit le bout de papier. Un extrait de son casier judiciaire international.

« Fort heureusement pour moi je suis loin d'avoir votre palmarès Lord Grey mais quand je me lance dans quelque chose c'est jusqu'au bout... »

On notait par exemple six mois de prison en Iran pour s'être introduite dans le sérail de Shah avec sa caméra-bulle. A l'époque son arrestation avait fait se récrier la communauté internationale d'autant qu'elle s'assortissait à une sale histoire de trafic de mineurs. A son retour d'Angleterre, c'était une Rowena sans maquillage, les traits marqués par les conditions rudes dans lesquelles avait été détenue - tout en sachant bien que son statut lui avait valu malgré tout quelques privilèges - qui avait fait la une pour dénoncer les agissements du Shah.

Il y en avait d'autres dans le genre, des moindres aussi, en pagaille sur ce curieux cv qu'elle lui tendait.

« Je n'ai pas peur de me frotter au ministère. Ça ne sera ni la première ni la dernière fois. Mais j'ai des principes, vous ne me ferez pas tuer père et mère pour une interview. Quelles sont vos conditions ? »

A aucun moment elle ne perdait la de vue son objectif, mais, pour autant, elle entendait garder les rennes. Ils s'observaient l'un l'autre en chiens de faïences jusqu'à ce qu'il reprenne la parole :

« Disons que je sache où se trouve le très fameux Logan Avery », une lueur passa dans le regard de Rowena, sa curiosité était piquée au vif, « ... et qu’en échange de cette information que vous pourrez délivrer à votre grès à qui vous voudrez, je demande demain deux articles dans votre journal, deux articles au nom de ma famille. Le premier article comporterait de nombreuses archives ministérielles démontrant certaines corollaires absurdes suite aux procès de 98. Le second article concernerait plus précisément la mort de mon père. Est-ce que cela vous semble… équitable, Madame Whisper ? »

Rowena se laissa le temps de la réflexion. Elle n'était pas une autre Rita Skeeter et il lui fallait mesurer toutes les implications de ce qu'elle s'apprêtait à faire.

« Quel a été le rôle d'Avery dans la mort de votre père ? », demanda-t-elle, réservant encore sa réponse. Elle montrait par la même occasion sa perspicacité de fouine...





Welcome to
the Rowena Whisper Show,
Truth&OnlyTruth
 
MessageSujet: Re: Angel with the Scabbed Wings (pv)   
Mer 4 Sep - 12:51


Voir le profil de l'utilisateur

Nombre de messages : 140
Origine : Anglaise (Gloucester).
Préférence Magique : Mage Noir.
Familier : n/a.
avatar
Lord James A. Grey


« Je n'ai pas peur de me frotter au ministère. Ça ne sera ni la première ni la dernière fois. Mais j'ai des principes, vous ne me ferez pas tuer père et mère pour une interview. Quelles sont vos conditions ? »

Il eut un petit sourire amusé. Lui non plus n’avait pas eu peur. Pour autant, il n’était pas un exemple de carrière phare et n’avait pas vraiment eu le dernier mot. Fallait-il dire qu’à cela s’ajoutait la pression médiatique ? James avait fait un si beau prisonnier, si jeune, si innocent. Un beau visage de Serpentard, d’une lignée noble. Voilà comment désacraliser toute une famille pour ses seuls faits. Brivael le lui avait bien appris sa leçon.

« Disons que je sache où se trouve le très fameux Logan Avery et qu’en échange de cette information que vous pourrez délivrer à votre grès à qui vous voudrez, je demande demain deux articles dans votre journal, deux articles au nom de ma famille. Le premier article comporterait de nombreuses archives ministérielles démontrant certaines corollaires absurdes suite aux procès de 98. Le second article concernerait plus précisément la mort de mon père. Est-ce que cela vous semble… équitable, Madame Whisper ? »

Il tira de nouveau sur sa cigarette, comme un pauvre diable désinvolte, posé là contre un rebord de meuble. La vérité était qu’il n’avait plus grand chose à perdre. Même s’il mourrait demain, peu de gens viendrait le pleurer… C’était peut-être mieux ainsi avec tout ce qu’il planifiait.

« Quel a été le rôle d'Avery dans la mort de votre père ? »

Un petit ponctua la discussion. Le premier depuis sa sortie d’Azkaban. Un signe qu’il reprenait du poil de la bête plus vite qu’il ne l’aurait cru.

« Jolie et rusée, qui plus est… Tout pour plaire. Mais je n'oublis pas que vous ne m'avez pas dis oui, ou non. » James Grey hocha la tête, haussant les épaules avec cet air diablement léger. « Si je vous le dis maintenant, on perd tout l’effet de surprise, et ce serait triste de se gâcher d’un si beau final. » Quelques secondes passèrent, en silence, comme James semblait suspendu à quelque chose d’imaginaire. Son regard bleu-vert planté dans la face de Whisper semblait réfléchir. Un instant. « Mais après tout, ce n’est pas l’information la plus… importante, pour vous. Logan Avery a commandé un escadron de la mort composé de mangemorts pour exécuter mon père, pour l’unique raison qu’il avait refusé de nouer des liens avec Voldemort et ses partisans. »

Le ton était monocorde, plat. Il aurait pu racconter avec émoi toutes ses fois où Lester l’avait surpris, où Lester avait vu la marque gravée à même son bras comme un fardeau et qu’il ne l’avait jamais autant détesté que cette nuit où les mots devinrent des maux et où les larmes furent torrents. C’était peut-être ce soir-là qu’il était partit, persuadé que son père ne l’avait jamais aimé. C’était aussi avec ce dernier mot qu’il était partit, un « je te haïs » puéril, lancé sous l’effet de la colère. Ça serait pour toujours les dernières paroles échangées entre Lester et son cadet. Comme si le tableau n’était pas assez dramatique. Mais ça, personne n’en saurait rien. Fierté, fierté… quand tu nous tiens, ton étreinte nous étrangle.


- ANGER IS MY MISERY -
Anger is an acid that can do more harm to the vessel in which it is stored than to anything on which it is poured.
merci ♥ silver lungs

 
MessageSujet: Re: Angel with the Scabbed Wings (pv)   
Jeu 5 Sep - 23:41


Voir le profil de l'utilisateur

Nombre de messages : 143
avatar
Rowena Whisper
« Jolie et rusée, qui plus est… Tout pour plaire. » , allez savoir pourquoi, sûrement le stress, à ce moment-là, Rowena pensa "dans les dents Mustang...", « Mais je n'oublie pas que vous ne m'avez pas dis oui, ou non. »

Elle se doutait bien qu'il n'allait pas accéder à ses requêtes aussi facilement. A sa place elle n'en aurait pas fait autrement. Cependant, il était essentiel qu'à ce moment de leur conversation chacun montre de quoi il était capable et ce qu'il avait à offrir.

« Mais après tout, ce n’est pas l’information la plus… importante, pour vous. Logan Avery a commandé un escadron de la mort composé de mangemorts pour exécuter mon père, pour l’unique raison qu’il avait refusé de nouer des liens avec Voldemort et ses partisans. »

Rowena avait bien suspecté quelque chose du genre. D'une part parce que les mangemorts aussi convaincus que Grey ou Avery ne se tiraient pas dans les pattes. D'autre part parce que la mort de Lord Grey senior faisait partie des dossiers dans lesquels elle avait glissé son nez de fouine depuis qu'elle était chez les aurors. Le dossier ne valait rien. Mais l'absence d'informations était justement ce qui l'avait fait tiquer.

« Nous ne pourrons probablement pas publier par les voies légales... », la petite mine chafouine de la journaliste laissait bien deviner que ce n'était pas ça qui allait l'arrêter. Ses contacts au sein du réseau des witch twitters lui donnaient quasiment accès à tout. Ce ne serait pas la première fois qu'ils hackaient les pages de la gazette ou le réseau magique de la BBMC pour elle..., « Ceci étant, entendons nous bien. Je ne prendrais aucun risque sans un dossier solide. Vous m'offrez un scoop sur un plateau d'argent ? je veux des éléments. Tous les éléments. »

Ce n'était pas tant le fait de jouer sa carrière qui la dérangeait mais plutôt sa réputation de journaliste sérieuse. Elle n'était pas une énième croqueuse de ragots. Elle était Rowena Whisper, impératrice du petit écran. Et elle entendait bien que ça le reste.

« Et pas seulement sur Avery. Les articles que vous voulez que je signe pour vous. Si j'estime que vos infos ne tiennent pas la route, je ne vous raccompagne pas, vous savez où se trouve la sortie. »

Elle était extrêmement directive, comme chaque fois qu'elle prenait une mission à coeur. Rowena n'était pas une simple gratte papier. C'était une femme d'action qui mouillait sa chemise et n'avait pas peur de s'imposer. On n'avait rien sans rien. En l’occurrence, tout de ce que James Grey lui proposait l'intéressait, que ce soit le tuyau ou les conditions.





Welcome to
the Rowena Whisper Show,
Truth&OnlyTruth
 
MessageSujet: Re: Angel with the Scabbed Wings (pv)   
Dim 8 Sep - 5:17


Voir le profil de l'utilisateur

Nombre de messages : 140
Origine : Anglaise (Gloucester).
Préférence Magique : Mage Noir.
Familier : n/a.
avatar
Lord James A. Grey


« Nous ne pourrons probablement pas publier par les voies légales... » James Grey eut un sourire fin, en dent de scie presque. Voilà que la journaliste lui plaisait de plus en plus… Si Ana n’avait pas été son unique pensée en ce moment, son chaperon même, il aurait presque pu s’en enticher comme il s’était entiché dans sa jeunesse d’Audrey Blake. Il avait toujours eu  un goût horriblement prononcé pour les femmes de caractère. C’était ce qui le troublait le plus avec Ana. Qu’elle ne soit comme aucune autre de ses amourettes... « Ceci étant, entendons nous bien. Je ne prendrais aucun risque sans un dossier solide. Vous m'offrez un scoop sur un plateau d'argent ? je veux des éléments. Tous les éléments. »

Il hocha la tête, et comme une ombre fit un pas dans l’obscurité, se détachant du meuble. Il était calme, lent. Il n’avait pas confiance, mais elle était journaliste, alors elle n’aurait rien fait pour se voir mourir un scoop entre ses mains… ou sa vie.
James Grey glissa sa main sous sa redingote de cuir et sortit quelques photos, quelques rapports. Un petit ricanement sur sa bouche de requin.

« Et pas seulement sur Avery. Les articles que vous voulez que je signe pour vous. Si j'estime que vos infos ne tiennent pas la route, je ne vous raccompagne pas, vous savez où se trouve la sortie. »

« Si je dois sortir de cette manière, vous sortirez les deux pieds devant, Madame Whisper. » Le regard de James était sombre, mais au moins il était honnête. Il n’allait pas lui laisser un scoop gratuit sur sa nouvelle liberté sans rien en échange… Et tant pis si Ana le grondait en retour. Il n’en était plus à ça prêt.

« Pour Logan Avery, je n’ai pas à proprement dit de preuve si ce n’est mon seul témoignage… Par un… soucis de rédemption, disons, bien que le mot soit grand » ricana James en repensant à Ana « j’ai décidé de ne pas rajouter son sang sur mes mains et de le livrer plutôt à la Justice qui, quoi qu’elle fait visiblement un mauvais travail, doit pouvoir tenir un connard comme Logan derrière ses barreaux. Selon certains. »

Bien sûr, James Grey en doutait. Lui-même s’était échapper, et s’il avait eu quelques soucis à quitter l’Île, il en avait bien moins eu à quitter la prison tout court. La place stratégique d’Azkaban n’était pas pour autant un gage de sécurité.

« Mais pour le reste, j’ai des preuves… et des témoignages. » Doucement, de nouveau, James approcha. Il était comme un chat sauvage, prêt à sortir les griffes ou à sauter à la gorge. Il déposa sur la table les quelques enregistrements qu’il avait volé chez les psychiatres d’Azkaban. Nombreux étaient les passages avec Jeremiah Black qui expliquait en détails les menaces et les rumeurs qui se disaient à Azkaban, et en face, le psychiatre d’état, William McBess, lui répondait de se taire, car tout cela ne ferait que lui apportait des problèmes et arrondirait encore et encore sa peine. Des menaces à peine voilé, un ton sec et hautain, face à ce garçon brisé. D’ailleurs, James en profita pour poser sur la table le dossier de Jeremiah, un dossier peu épais, pauvre, et pourtant bourrés de photographies. Aucune analyse ne concordait entre ses mains et les lieux du meurtre, les souvenirs de sa baguette et les sortilèges qui avaient tué ses soit-disant victimes. Tout le reste n’allait pas. Tout n’allait pas. « Je n’ai que le dossier de Jeremiah, mais vous pouvez vérifier. Il suffit d’ouvrir un dossier de certains héritiers stratégiques de familles puissantes pour voir que certains procès ont été lapidaire. Demandez une copie des jugements de Meàllan Hemmington, de Caleigh Hatcher, de … de mon frère. Toutes ses fortunes réduites à zéro ou presque, tout cet argent… Nous en venons alors à la seconde étape, Madame Whisper. La seconde étape du plan de redressement ministériel. »

Là, il jetait sur la table un dépliant immense, un tableau de compte et de calcul. Personne n’en saurait rien, mais il était daté de 1999, date du dernier procès des années 98. Il était signé du greffier de l’époque, du premier juge d’instruction et également de la Cour des Comptes. Ce n’était qu’un grand récapitulatif des ordres de saisies du Ministère. En grand, on indiquait ainsi les saisies des familles Grey, Black et nombreuses demeures des Donovan, Astin ou encore des Blake.
Un petit rire ponctua la bouche odieuse de l’ancien mangemort.

« Maintenant, posons nous la question de… pourquoi ? Pourquoi Brivael Grey a été incarcéré alors qu’il n’avait strictement rien à voir avec les affaires mangemorts ? Pourquoi Theli Blake n’a pas récupéré ses biens ? Pourquoi Melusine Astin a t-elle du signé une donation de l’ordre de 70% de son patrimoine sous contrainte ? Peut-être pour éviter la prison, non ? Une fois que vous aurez répondu à ces questions, intéressez vous ensuite aux résultats des élections, et plus exactement à : où a été injecté tout cet argent ? Certaines de ses familles ont été saisi pour dédommager les familles ayant subi des dommages et des pertes après la guerre, mais ces familles ont-elles vraiment eu dédommagement ? Est-ce qu’il n’y a pas de corollaire directe avec la diminution draconienne de la dette du Ministère Anglais après 2000 ? Où tout cet argent a été placé ? Pourquoi est-ce que les héritiers principaux s’en sont tirés pour dix ans minimum alors qu’il n’y avait strictement aucune preuve ? Pourquoi ? Est-ce que ça n'aurait pas quelque peu aidé à la ré-élection de ce fameux Woodcroft ? »

Le regard du serpent était brillant et glacé les sangs. James Grey en grand rédempteur. On aurait tout vu ! Et pour cause, lui-même ne se serait jamais cru capable de quoi que ce soit… Il n’allait pas parler de la libération de bon nombre d’entre eux contre des témoignages branlants, de l’achat de vérité contre un procès bien truqué. Tout ça ne le concernait pas, de toute façon.

Lentement alors James Grey recula de deux petits pas, avec un sourire en coin, amusé.

« Vivre ou mourir, pas vrai ? Pour mon père, je n’ai que le témoignage de Jeremiah Black. Vous le trouverez dans le dernier enregistrement, celui de la veille de mon évasion. Il a été un peu endommagé dans la chute, mais ceux sont les risques du métier. » James jeta un regard au dehors, comme si son instinct le sonnait de temps à autre pour le remettre dans la réalité. Celle qui voulait qu’on ne reste pas trop longtemps sur place en tant que fugitif. « Si vous avez du temps à perdre, allez-le voir à Azkaban. Je ne pense pas qu’il en sortira vivant après votre article. Déplacez-vous. Il en vaut la peine. Et c’est un grand bavard de nature. »

Un petit sourire presque triste teinta le visage du Lord sans étioler une seule seconde cette aura sombre de corbeau autour de lui. Lui non plus n’irait pas loin. Il n’avait pas peur. A vraie dire, il n’avait plus peur de grand chose depuis longtemps.


- ANGER IS MY MISERY -
Anger is an acid that can do more harm to the vessel in which it is stored than to anything on which it is poured.
merci ♥ silver lungs

 
MessageSujet: Re: Angel with the Scabbed Wings (pv)   
Dim 8 Sep - 13:18


Voir le profil de l'utilisateur

Nombre de messages : 143
avatar
Rowena Whisper
« Si je dois sortir de cette manière, vous sortirez les deux pieds devant, Madame Whisper. »

Le visage de Rowena se rembrunit. Elle n'en était pas à ses premières menaces de mort et elle savait que dans le cas où les choses viendraient à tourner mal, sa botte secrète lui permettrait très probablement d'échapper à la barbarie dont était capable James Grey. Elle avait déjà la solution de repli de l'appartement d'Ansgard mais il faudrait d'abord intercepter Hoyt au passage. Être journaliste ce n'était pas seulement avoir une plume. Il fallait être capable d'anticiper ce genre de... désagrément.

« Je ne marche pas à l'intimidation M. Grey. »

Elle restait aussi ferme que possible. Ce n'était pas le moment de montrer un moment de faiblesse. Pour autant, elle n'allait pas se risquer à quelques traits d'humour ou remarques kamikazes qui l'auraient probablement rapproché de l'issue promise à l'instant. On ne jouait pas à chat avec un psychopathe.

« Pour Logan Avery, je n’ai pas à proprement dit de preuve si ce n’est mon seul témoignage… Par un… soucis de rédemption, disons, bien que le mot soit grand », Rowena fronça les sourcils. Qu'est-ce qui pouvait bien pousser quelqu'un comme Grey à tenter le 180° ? « j’ai décidé de ne pas rajouter son sang sur mes mains et de le livrer plutôt à la Justice qui, quoi qu’elle fait visiblement un mauvais travail, doit pouvoir tenir un connard comme Logan derrière ses barreaux. Selon certains. »
« Je n'en serais pas si certaine. », après tout si elle se trouvait avec cet invité surprise plutôt gênant dans son salon c'était bien qu'Azkaban n'était pas si sûre que ça. Et James Grey n'était pas le premier de l'histoire... « Mais dans le cas d'Avery, il ne sera pas question d'Azkaban de toute façon... »

Elle était assez bien placée, surtout depuis qu'elle avait une chaise au bureau des Aurors pour savoir ce qu'on réservait à Avery si on l'attrapait.

Après cela, Grey lui exposait sa version des procès de 98 et de leurs suites fort peu connue du public. C'était un sujet que Rowena avait déjà eu l'occasion de fréquenter auprès de Yon Winchester, un confrère dont la plume taillait régulièrement le costume bien propre du ministère en petits morceaux. Winchester avait été l'un des premiers à s'intéresser et à écrire sur la saisie des biens des grandes familles mais à l'époque, il n'avait pas sa notoriété d'aujourd'hui et ses articles avaient été relégué aux tribunes libres.

Tandis que Grey continuait de parler, Rowena feuilletait les documents qui étaient mis à sa disposition. Ses yeux scrutaient le moindre détail, et quand elle tourna la dernière page, une petite lueur dans ses iris bleus laissaient deviner qu'elle en aurait encore lu bien plus. Il restait cependant les enregistrements audio.

« Si vous avez du temps à perdre, allez-le voir à Azkaban. Je ne pense pas qu’il en sortira vivant après votre article. Déplacez-vous. Il en vaut la peine. Et c’est un grand bavard de nature. »

Elle reporta son attention sur Grey mais ne répondit pas. Elle irait, c'était évident. Son besoin de savoir la pousserait à aller voir Black. Elle notait cependant pour elle ce que promettait Grey. Black ne survivrait pas à son article. Ce serait à elle donc de s'assurait que ça n'arriverait pas.

D'instinct ses pensées la portèrent vers les éléments de preuve qu'elle avait déjà dans les morts et disparitions suspectes. Bien que l'enquête ne soit absolument pas orientées comme celles qu'elle s'apprêtait à mener, elle avait là dedans matière à enrichir un peu les dossiers de Grey.

« Bien. Ce sera suffisant pour commencer mais vos articles ne paraîtront pas demain. J'ai besoin d'un peu de temps pour mener ma propre enquête. D'ici la fin de semaine. »

Elle ne voulait pas publier un torchon. Rowena osa un regard sur son commanditaire pour voir comment il prenait la nouvelle...



Welcome to
the Rowena Whisper Show,
Truth&OnlyTruth
 
MessageSujet: Re: Angel with the Scabbed Wings (pv)   
Lun 23 Sep - 14:06


Voir le profil de l'utilisateur

Nombre de messages : 140
Origine : Anglaise (Gloucester).
Préférence Magique : Mage Noir.
Familier : n/a.
avatar
Lord James A. Grey



Il savait qu’en lui disant ça, Jeremiah serait mis à l’abris. Jusqu’à présent, James s’était attaché à quelques personnes de son entourage. Il était seul dans l’immédiat, mais d’ici quelques temps il retrouverait sa troupe. Il n’était pas aussi démuni et solitaire qu’on aurait pu le croire. Tout du moins, il valait mieux que ça ne se sache pas. Il préférait de loin un joli effet de surprise à quelque chose d’horriblement prévisible.
Il ne souhaitait pas la mort de Jeremiah. C’était tout de même son cousin… A défaut d’être un mangemort et d’être un tueur, c’était un ami. Il avait trop souffert pour que James ne le plaigne pas, lui qui était pourtant si dur avec lui et avec les autres.

« Bien. Ce sera suffisant pour commencer mais vos articles ne paraîtront pas demain. J'ai besoin d'un peu de temps pour mener ma propre enquête. D'ici la fin de semaine. »

Il secoua la main, d’un geste nonchalant. Sa cigarette était déjà consumée, entièrement.

« Ça me semble logique… De toute façon, je n’ai pas vraiment le choix… »

James eut un petit rire et se décala. Une lueur dans le jardin se fit apercevoir. Son mari, sans doute. Un fin sourire patina les lèvres de James Grey, jetant un regard à la voiture qui venait de s’arrêter. James se décala finalement du meuble, remettant en place son gant noir alors qu’il déposait son mégot de cigarette dans un petit cendrier prévu à cet effet.

« Nous nous reverrons peut-être, Madame Whisper. Vivants, je l’espère… » Il remit sa capuche sur son crâne, une capuche sombre, comme un voile d’obscurité. C’était étrange, peut-être enchanté. Forcément enchanté dans elle semblait le plonger dans la pénombre même. « Si un café vous dit, je suis parfois sur Camden Road. Si vous cherchez du côté du bar écossais, sur la droite, dans la ruelle, vous trouverez une poubelle au couvercle à l’envers. Jetez y une pièce, un gallion l’entrée… Promis, je paierais la note. Oh, et n'y emmenez pas d'aurors surtout. Ce n'est pas vraiment moi, mais c'est un bar un peu… spécial... Et ils n'aiment pas vraiment voir d'aurors chez eux… »

Un petit sourire en coin, moqueur et de vipère, James releva à peine les yeux pour croiser le regard de Hoyt Whisper. Leurs yeux se croisèrent, et finalement résonna un crac sonore, bruit de transplanage. Une fumée sombre se dégagea de l’emplacement du mage noir, comme la preuve de son passage… ou tout du moins son empreinte.



- ANGER IS MY MISERY -
Anger is an acid that can do more harm to the vessel in which it is stored than to anything on which it is poured.
merci ♥ silver lungs

 
MessageSujet: Re: Angel with the Scabbed Wings (pv)   
Dim 6 Oct - 18:40


Voir le profil de l'utilisateur

Nombre de messages : 143
avatar
Rowena Whisper
« Ça me semble logique… De toute façon, je n’ai pas vraiment le choix… »

Elle était tendue à l'extrême. La présence d'un tel criminel dans son salon n'était pas pour la mettre à l'aise même si leur affaire semblait bien se conclure, elle s'attendait à tout. N'ayant pas pour habitude d'écrire sur commande, il se pouvait qu'à un moment où un autre de la rédaction de l'article ou de ses recherches, elle soit amenée à des développements qui ne seraient pas du goût du commanditaire. Dans ces conditions, impossible pour elle de dormir sur ses deux oreilles même une fois qu'il serait loin. Grey était connu pour sa ténacité et son caractère rancunier. Il s'en prendrait facilement à Hoyt plutôt qu'à elle si elle se fiait au peu qu'elle savait de lui. Mais pour le moment, ils n'en étaient pas là.

Justement, le ronronnement familier du moteur de la Lamborghini venait de s'éteindre. Les prunelles bleu incisif de Rowena se posèrent sur Grey. Elle n'avait aucune envie que Hoyt soit mêlé à tout cela ni qu'il croise Grey mais Grey allait se servir de lui comme d'une carotte pour la faire avancer dans le sens qu'il voulait.

« Nous nous reverrons peut-être, Madame Whisper. Vivants, je l’espère… »

Rowena le suivit du regard tandis qu'il disparaissait dans l'ombre de sa capuche. Un excellent moyen de ne pas être reconnu sinon de ne pas attirer l'attention sur lui.

« Si un café vous dit, je suis parfois sur Camden Road. Si vous cherchez du côté du bar écossais, sur la droite, dans la ruelle, vous trouverez une poubelle au couvercle à l’envers. Jetez y une pièce, un gallion l’entrée… Promis, je paierais la note. Oh, et n'y emmenez pas d'aurors surtout. Ce n'est pas vraiment moi, mais c'est un bar un peu… spécial... Et ils n'aiment pas vraiment voir d'aurors chez eux… »

L'esprit méticuleux de Rowena notait la moindre information qu'elle s'empresserait ensuite de coucher sur papier en cas de besoin. Non pas qu'elle se languissait de retrouver ce sinistre individus - elle ferait d'ailleurs tout son possible pour se passer de lui - mais sa curiosité de journaliste l'emmenait parfois vers des sentiers dangereux, presque parfois en dépit du bon sens.

Grey passa le pas de la porte juste au moment où Hoyt entrait, le nez dans son journal, complètement absorbé par les montagnes russes que jouait la bourse. Ce serait probablement la première et la dernière fois que Rowena se réjouirait de l'emprise que ce maudit papier pouvait avoir sur son mari. Malgré tout, sans vraiment savoir pourquoi, Hoyt releva le regard à un moment. Probablement par politesse. Un bonsoir tranquille passa sur ses lèvres puis une expression de doute mais quand il se retourna, l'homme qui sortait de chez lui avait disparu, laissant une inquiétante volute de fumée noire derrière lui.

Sans savoir pourquoi, Hoyt se précipita à l'intérieur pour voir si Rowena allait bien. Elle était là, en train d'ouvrir les fenêtres pour aérer avant d'aller vider le cendrier. Elle le gratifia d'un petit sourire apparemment tranquille qui suffit à rassurer Hoyt.

« Tu vas me trouver con. Pendant une seconde j'ai cru que c'était James Grey. », fit-il en la serrant dans ses bras et en posant un baiser sur ses cheveux blonds, « Tu me diras, depuis le temps et là où il est, il doit plus tout à fait avoir la même gueule que du temps de Poudlard. »
« C'est sûr. », répondit Rowena posément.

A quoi bon le lui dire. Pour le moment Grey n'avait formulé aucune menace et, si elle faisait ce qu'il lui demandait, il n'avait pas de raison de revenir là dessus. Inutile d'inquiéter Hoyt. Mieux valait qu'il dorme sur ses deux oreilles tant qu'il était raisonnable de le faire.

Ils discutèrent un petit peu de leur soirée respective, Rowena restant relativement vague sur cet ami qui lui rendait visite à une heure aussi improbable et que Hoyt ne connaissait pas. Elle précisa que c'était pour le travail ce qui amusa son mari à qui elle reprochait sans cesse de ne pas savoir raccrocher pour passer du temps avec elle. Puis, ils montèrent se coucher et Hoyt s'endormit, la tête pleine de chiffres et un petit mot doux pour elle sur les lèvres.

***

Rowena frappa trois coups à la porte. Il était bien deux heures du matin passé mais il lui avait fallu un moment pour se convaincre d'enfiler un jean et venir jusque-là pour chercher quelque chose, ou plutôt quelqu'un, qui serait en position de la tranquilliser après la visite de Grey chez elle. Un auror semblait un choix logique et rationnel et, même si Rowena était quelqu'un de fier à l'extrême, elle n'était pas assez conne pour garder l'info de l'évasion de Grey pour elle, ni pour ne pas admettre qu'elle avait passé la pire soirée de sa vie. D'ailleurs l'angoisse ne l'avait pas quittée depuis.

Mais elle n'était pas venue jusque là que pour ça...






Welcome to
the Rowena Whisper Show,
Truth&OnlyTruth
 
MessageSujet: Re: Angel with the Scabbed Wings (pv)   
Lun 7 Oct - 17:10


Voir le profil de l'utilisateur http://zerovengeance.livejournal.com/

Nombre de messages : 581
Age : 28
Origine : Anglo-Germanique.
Préférence Magique : Vieille Magie.
avatar
Ansgard Mustang
« Sanjay ? Qu'est-ce qui t'arrive ? » Son frère adoptif pesta, avant de se laisser tomber dans le canapé, comme si le poids du monde lui avait tout simplement brisé les jambes tout à coup. Sanjay déboutonna les premiers boutons de sa chemise, puis il replia les manches, se mettant à l'aise. Il se retourna vers Ansgard, le regard fatigué. « Je viens de passer une nuit dans les cellules du Ministère. J'ai... » Il se mordit la lèvre, avant de soupirer. « Un connard, ce type. Il m'insulte, il est raciste envers moi, puis après, il se permet d'insulter ta soeur, et Maddie. Je lui ai mis mon poing dans la gueule. » Ansgard s'assit à côté de Sanjay. « C'est qui ? » « Je sais pas. C'était un contrôleur. Je venais d'arriver en Angleterre, du coup, comme d'hab', je fais les trucs en règle, et... » Ansgard lui tapota la jambe, avant de lui dire : « J'irais faire un tour pour lui souffler dans les bronches. Adieu l'avancement. » L'aîné Mustang se releva, se dirigeant vers le frigo :
« Tu veux boire quelque chose ? » Sanjay acquiesça et lui demanda une bière.


(...)
Quelques heures plus tard, Sanjay et Ansgard dormaient poing fermés sur le lit. Dans l'air, on sentait une petite odeur d'herbes, et autant vous dire, que c'était loin d'être de la menthe. L'encens se consumait toujours dans le salon lorsqu'Ansgard se réveilla en sursaut, entendant comme un coup à la porte. Sanjay se retourna, ouvrant à moitié les yeux. « Quessyia ? » Ansgard tendit l'oreille. À nouveau, il entendit quelqu'un toquait à la porte. Il se leva, et lui dit : « Vas-y dors, je vais voir qui c'est. » Il tendit sa main et sa baguette jaillit en son sein. Ansgard se dirigea vers la porte d'entrée, faisant disparaître la bulle dans laquelle ils avaient fait brûler diverses herbes, et il ouvrit. « Mais... Questufoulà ? C'est... » Il se pencha en arrière, regardant l'horloge.
« ... Deux heures du mat'. Si c'est pour utiliser le bon que j't'ai donné, je peux pas là. J'ai pris quelques trucs pour dormir, et tout est à plat. » Elle était pas dupe. Il n'y avait qu'à renifler l'air pour sentir ce qu'il avait pris. Ansgard se frotta les yeux, avant de s'écarter de la porte. « Vazy, entre. » Lui dit-il, comprenant qu'elle avait besoin de parler.

Il se recula, refermant la porte derrière. Ansgard en caleçon, avec une tête fracassée par la fatigue. Il lui montra le canapé, comme pour qu'elle s'y assoit, avant d'aller chercher deux bières dans le frigo. Il lui en donna une, puis s'assit dans un fauteuil après avoir ouvert la sienne, qu'il posa sur la table avec sa baguette magique. Il se frotta les yeux, puis saisit la bière, et en avala une bonne rasade. « Qu'est-ce qui va pas ? On dirait que t'as vu un fantôme. » Il ne rajouta pas :  J'espère que c'est important parce que venir me faire chier à deux heures du matin, je vais te niquer ta gueule, mais il le pensait très fort.  Enfin, on ne pourrait pas dire qu'il n'était pas accessible et attentif aux problèmes de son équipe comme ça. Il bâilla comme un perdu à s'en décrocher la mâchoire, avant de poser ses yeux rougit par la fatigue (Mais pas seulement) sur Rowena.


uc.
 
MessageSujet: Re: Angel with the Scabbed Wings (pv)   
Lun 7 Oct - 23:39


Voir le profil de l'utilisateur

Nombre de messages : 143
avatar
Rowena Whisper
Rowena s'apprêtait à rebrousser chemin. Il était deux heures du matin passé, soit il dormait et dans ce cas ce n'était pas la peine de le réveiller, soit il était de sortir et là, ce n'était pas la peine d'insister. Juste quand elle en arrivait à cette conclusion, un auror en caleçon ouvrit nonchalamment la porte, avec les yeux de taupe de quelqu'un qui avait bien entamé sa nuit. Il y avait un parfum d'herbes et de résine parfaitement reconnaissable dans l'air. Rowena ne fit aucun commentaire. Ça ne l'étonnait pas vraiment venant d'Ansgard. En fait, ça collait bien au personnage.

« Mais... Questufoulà ? C'est... »

Elle se sentit rentrer légèrement la tête dans les épaules avant de répondre en même temps que lui :

« ... Deux heures du matin... »
« ... Deux heures du mat'. Si c'est pour utiliser le bon que j't'ai donné, je peux pas là. J'ai pris quelques trucs pour dormir, et tout est à plat. »

Une seconde avant Rowena était franchement désolée de venir le faire chier là, en plein milieu de la nuit, jusque chez lui. Une seconde après Rowena était franchement désolée de venir se faire chier jusque chez lui pour lui parler d'un truc capital pour qu'il lui ressorte cette ridicule histoire de bon...

« T'es sérieux là ? Je l'ai jeté ton bon Ansgard... », répondit-elle en haussant les épaules.
« Vazy, entre. », finit-il par dire.

Rowena se glissa volontiers dans l'antre de Mustang. C'était déjà mieux que d'être à la porte à la merci de n'importe quel psychopathe. Ça n'était pas rationnel de se dire ça mais elle était fatiguée et nerveuse. Elle alla se poser sur le canapé, les mains sur les genoux. Ansgard lui offrit une bière avant de venir s'affaler dans le fauteuil d'en face :

« Qu'est-ce qui va pas ? On dirait que t'as vu un fantôme. »
« J'ai passé la soirée avec James Grey. », répondit-elle d'une voix blanche, sa bière toujours posée sur les genoux.[/color]



Welcome to
the Rowena Whisper Show,
Truth&OnlyTruth
 
MessageSujet: Re: Angel with the Scabbed Wings (pv)   
Dim 20 Oct - 20:42


Voir le profil de l'utilisateur http://zerovengeance.livejournal.com/

Nombre de messages : 581
Age : 28
Origine : Anglo-Germanique.
Préférence Magique : Vieille Magie.
avatar
Ansgard Mustang
« J'ai passé la soirée avec James Grey. » Ansgard manqua tout simplement de tout recracher sur la table. Il posa son regard sur Rowena, observant tout signe de mensonges, s'apprêtant à l'entendre dire : C'est une blague ! Je cherchais juste un prétexte pour venir te voir ! Mais rien de tout cela. Au contraire. Elle semblait avoir vu un fantôme, mais vu comme il la connaissait, elle avait du sauver les images, peut-être même qu'elle lui avait tenu tête. Visiblement, elle n'avait rien subi de physique. Il ne l'avait pas contrait, ni même frapper, ce qui était étonnant de la part de ce grand taré. Ansgard reposa alors sa bière sur la table, se passant une main dans sa barbe de trois jours. La nouvelle venait tout simplement de l'assomer. Qu'est-ce qu'il devait faire ? Que devait-il lui dire ? Puis tout un tas de questions se mirent à lui traverser l'esprit. Comment avait-il fait ? Comment cela se faisait-il qu'il n'avait toujours pas été mis au courant de son évasion ? Qu'est-ce qu'il s'était passé à Azkaban ? Ca ne sentait pas bon du tout. Mais vraiment pas bon. Quelque chose avait merdé, et si cela apparaissait dans les journaux, cela allait très certainement faire polémique. Car à Azkaban, il y avait énormément de sorciers emprisonnés qui n'avait aucune raison, pour le bien de la communauté sorcière, de se trouver ailleurs qu'entre ses murs.

C'est à ce moment-là que Sanjay se releva, le regard en vrac, tandis qu'il remettait son tee-shirt, observant Ansgard, puis Rowena le regard fatigué. Il s'approcha du frigo, prenant un soda, et vint s'asseoir en face de Rowena, tout en continuant de se frotter les yeux. Ansgard fit un signe en direction de Sanjay, puis de Rowena, et il les présenta : « Sanjay, mon frère, Rowena, une amie. » Sanjay leva son soda, baillant comme un crocodile. « La célèbre Rowena... » Ansgard rajouta : « Tu peux parler devant lui, Rowena. » Ansgard se gratta le front, secouant la tête. Ses pensées restaient confuses tant les questions lui traversaient l'esprit. Il se passa une dernière fois la main sur la bouche, avant de demander : « Et... Qu'est-ce qui s'est passé ? Il t'a menacé ? Il t'a fait quelque chose ? » Sanjay fronça les sourcils, mais ne dit rien. Quelque chose de grave semblait s'être passé dans la vie de Rowena, mais pas suffisamment intime pour qu'Ansgard ne le renvoie pas dans la chambre, le temps qu'elle et lui aient fini ce qu'ils avaient à se dire. Ansgard semblait dérouté par l'information qu'elle venait de lui lâcher comme un cheveu sur la soupe. Cela avait eut l'effet d'une bombe.


uc.
 
MessageSujet: Re: Angel with the Scabbed Wings (pv)   
Mer 23 Oct - 22:00


Voir le profil de l'utilisateur

Nombre de messages : 143
avatar
Rowena Whisper
Rowena observa longuement l'air dubitatif d'Ansgard. Il lui fallut bien quelques secondes avant de comprendre qu'elle ne plaisantait pas : elle avait bel et bien passé la soirée avec l'abominable James Grey, comme l'avait si ridiculement surnommé Rita Skeeter. Rowena alla s'asseoir sur le canapé, attrapant la bière qu'il lui avait offert tandis que lui se posait toutes les questions qu'elle s'était posé avant. Le genre de question qui vous empêche de dormir, du moins quand vous n'êtes qu'un civil. Elle ne regretta pas de n'avoir rien dit à Hoyt. Merlin savait quel effet cette nouvelle aurait pu produire sur lui et elle ne voyait pas l'intérêt qu'il s'inquiète pour elle.

Juste comme elle pensait à ça, un grand type sortit de ce que Rowena présumait être la chambre d'Asngard et probablement la seule et unique chambre de cet appartement. La blonde ouvrit de grands yeux, reculant ostensiblement la tête comme pour mieux regarder le nouveau venu. Elle plissa les sourcils, ouvrit et ferma les yeux, se demandant si le manque de sommeil lui jouer des tours. Ansgard gay ? Noooooooooooon. Non. Fin si il l'était, on ne pouvait pas lui enlever qu'il avait de bons goûts.

« Sanjay, mon frère, Rowena, une amie. »

Donc non. Ca avait au moins le mérite d'avoir chassé momentanément Lord Grey de sa tête.

« La célèbre Rowena... »
« Sinon juste Rowena je pense que ça peut le faire aussi. », répondit-elle avec un large sourire accueillant.

Elle leva sa bière, lui rendant son bonjour tout en se demandant comme Ansgard et son frère faisaient pour descendre une bière au réveil. Elle, avait une excuse : elle ne s'était pas encore couchée.

« Tu peux parler devant lui, Rowena. » , précisa Ansgard, devinant à juste titre qu'elle ne s'aviserait pas de parler de Grey devant un autre civil. « Et... Qu'est-ce qui s'est passé ? Il t'a menacé ? Il t'a fait quelque chose ? »
« Non, enfin... seulement quelques menaces en sous entendu pour être sûr qu'il aurait ce qu'il voulait mais à aucun moment je ne lui ai montré qu'il avait l'ascendant... », bien sûr qu'il l'avait eu, n'importe qui à la place de Rowena se serait chié dessus et elle n'était ni assez conne ni assez prétentieuse pour prétendre le contraire. La preuve en était, elle n'avait rien trouvé de mieux que l'appart d'un auror pour se tranquiliser. « Il voulait que j'écrive pour lui contre une information qui va t'intéresser toi... », elle ne s'étendit pas sur les articles qu'elle avait en préparation. Ca ne relevait pas des aurors de toute manière, « Je sais où se trouve Logan Avery. »

La conclusion fit l'effet d'un coup de fouet mais il fallait qu'elle en vienne à l'essentiel.




Welcome to
the Rowena Whisper Show,
Truth&OnlyTruth
 
MessageSujet: Re: Angel with the Scabbed Wings (pv)   



Contenu sponsorisé
 
 

Angel with the Scabbed Wings (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « It’s not the wings that makes the angel. »
» Les faits et gestes des Wings.
» The Détroit Free Press : Couverture complète des Wings
» Blaue Angel
» [Musical Halloween] premier tour [Magisterockers VS Evil & Angel]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AD NOX : THE AURORS. :: L'Angleterre :: Ici et là en Angleterre...-