Partagez | .
 

 You. Me. All Other People. (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: You. Me. All Other People. (pv)   
Dim 1 Sep - 2:54


Voir le profil de l'utilisateur

Nombre de messages : 296
avatar
Muadhnait McGill Fhaolain

You.Me.All Other People.


L'infirmière de garde avait fini par lui administrer une potion de sommeil sans rêve malgré ses protestations. Son état d'anxiété allait perdurer probablement quelques semaines d'après le médicomage qui l'avait suivi. On lui avait recommandé de consulter un psychomage et on lui avait prescrit une potion de quiétude "à n'utiliser qu'en qu'à d'extrême nécessité" mais Moony savait qu'elle n'irait frapper à la porte d'aucun psychomage et que la petite fiole s'oublierait dans son sac. Elle avait eu le malheur de lire les recommandations et contre-indications au dos de la bouteille et ça lui avait amplement suffit. Elle ne prendrait pas de cette saloperie.

Quand elle se réveilla, Siobhán et Kaprice avaient été obligées de partir mais ses parents étaient là. Elle les rassura comme elle put mais le plus dur fût encore de leur expliquer qu'elle préférait aller faire un tour à son appartement de Londres et se retrouver un peu seule plutôt qu'entourée de toute sa famille. Son père le prenait plutôt mal mais il ne dit rien et finalement chacun rentra chez soi. A la seconde où elle se retrouva  seule sur le perron de son appartement, Muadhnait regretta d'avoir fait ce choix. Elle n'avait aucune envie de se retrouver seule, ne serait qu'une seconde. Déjà parce qu'elle n'était jamais tout à fait tranquille et puis...

La porte s'ouvrit sur un indescriptible bordel. Tous les meubles étaient renversés, ses affaires sens dessus dessous. Dans la panique et vu comment les évènements s'étaient enchaînés, personne n'avait eu le temps de la prévenir qu'un des voleurs s'étaient rendu dans son appartement pour chercher la clé du coffre. Un puisant sentiment d'abattement la prit et tout à coup, ranger tout ça lui paraissait une montagne, même avec une baguette magique. Elle fit le tour de l'appartement, comme pour faire l'inventaire des dégâts, laissant la porte de l'appartement grande ouverte derrière elle.

Dans sa chambre, on avait fouillé jusque dans ses sous vêtements qu'elle retrouva éparpillés. Elle trouva des signes de bagarre. Une lampe de chevet cassée. Sa boîte à bijou vikingavait disparue. Elle s'assit sur le lit complètement démotivée.

« Stitch? »

Son petit fourreux bleu était resté planqué là, dans le bonnet d'un soutien-gorge à motif fleuri. Muadhnait tendit l'index pour gratter la minuscule tête de la bestiole qui la gratifia d'un drôle de ronronnement. C'est là que la jolie blondine sursauta, persuadée d'avoir entendu quelque chose dans l'entrée... A pas de loup, elle se dirigea vers le couloir rasant le mur, le coeur étouffé d'angoisse. En passant devant la salle de bain, elle prit le beau vase que sa soeur lui avait ramené d'Uruguay, prête à le fracasser sur la tête de l'intrus quand elle le rencontrerait à l'angle du couloir...



 
MessageSujet: Re: You. Me. All Other People. (pv)   
Dim 1 Sep - 12:21


Voir le profil de l'utilisateur

Nombre de messages : 272
Age : 28
Origine : Anglo-Turc.
Préférence Magique : Lumineuse !
avatar
Jinan Jawhari
Après avoir quitté Milan, énervé, pleurant toutes les larmes de son corps tant ses nerfs avaient été mis à rude épreuve, au point de ne plus pouvoir se contenir, Jinan apparut dans une ruelle un peu sombre de Londres, avant de sortir de l'impasse en donnant un bon coup de pieds dans une poubelle. Les mains dans les poches, rageur, il ne savait plus quoi faire, ni quoi penser, il n'avait qu'une seule envie, c'était d'y retourner pour frapper Milan jusqu'à ne plus avoir la force de lever son poing, quand bien même son formateur risquerait de lui mettre une correction comme il n'en avait alors jamais prit. Son arcade pété, le sang séché au niveau de son sourcil, sur son tee-shirt, les divers hématomes qui couvraient son visage, ses bras, et son torse, Jinan provoqua des regards surpris de la part des gens qui croisaient sa route, jusqu'à même voir certains reculer et changer de trottoir. Jinan s'en fichait, il avançait, marchant pour se calmer, sans trop penser à aller se laver un peu pour au moins retirer ce sang qu'il avait de partout.

Ses pieds finirent par l'arrêter au dessus d'un pont au dessus de la Tamise sur lequel, il s'accouda, joignant ses mains, pour plonger son regard dans l'horizon. Les propos de son père lui revinrent en tête, l'engueulant sans cesse de ce qu'il avait failli faire. C'était la première fois que Jinan tentait d'employer sa lumière pour tuer quelqu'un, bien que ses réelles motivations ne soient pas de le tuer, mais juste de le faire taire pour toujours. Il défit ses mains, observant celle où la lumière avait jaillit comme un myst, tournoyant autours de ses doigts et de son poignet, avec une vive intensité. Il secoua la tête, laissant tomber sa main qu'il rejoignit à l'autre. Tête baissé, il finit par soupirer sans se douter que cela faisait plus d'une heure qu'il était là. Jinan commençait à se calmer, son coeur reprenait un rythme normal, et il avait même eut cet étrange soupir que l'on avait toujours après avoir longtemps pleuré. Il se passa une main dans les cheveux, avant de se pencher par dessus le pont, mettant sa tête dans ses mains. Tout avait commencé à cause de Muadhnait. Il fallait qu'il retourne la voir.

Elle l'obsédait, elle le changeait, il ne pensait plus qu'à elle, avec cette curieuse envie qu'elle avait fait naître, ou plutôt, qu'elle avait fait sortir de sa cachette, de vouloir la toucher, de vouloir l'embrasser. Jinan ne souhaitait plus qu'une chose, c'était de lui dire ce qu'il pensait d'elle, qu'il l'aimait tout comme elle sinon, plus, et qu'il voulait se mettre avec elle, ne faire plus qu'un avec elle, l'inviter à venir vivre chez lui, et pourquoi pas se marier et avoir des enfants d'ici quelques années. Jinan redressa la tête, observant l'horizon, voyant un bateau venir à lui. Il fallait qu'il parte, qu'il laisse tout derrière, qu'il aille chercher Moony en guise de valise, et partir loin sans jamais se retourner. Elle méritait une vie en dehors de cette fichue bibliothèque qui ne lui avait attiré que des ennuies, et lui... Il se fichait bien de devenir Auror, finalement. Milan l'avait tellement dégouté, la non-action d'Ansgard quand son formateur l'avait traité comme un moins que rien, le regard d'Alecto... Putain, il avait failli perdre Moony ! À cette pensée, il se prit la tête entre ses mains, sentant de nouveau la colère montrée. Il souffla, avant de se redresser, et de se remettre à marcher. Un sourire vint naître sur ses lèvres, il fallait qu'il aille voir Muadhnait, elle ne voudrait sûrement pas être seule ce soir, et... Lui, non plus.

Il leva la tête vers les cieux, priant Dieu pour qu'elle soit seule.


(...)
Jinan apparut non loin de l'appartement de Muadhnait. Sortant de nouveau d'une ruelle, il gravit les marches du perron avant d'entrer dans l'immeuble pour monter à l'étage. Avalant les marches de l'escalier quatre à quatre, il parvint dans le hall, la porte grande ouverte, il entra puis, il la referma derrière lui. Jinan s'avança alors, constatant alors le bazar que l'autre demeuré avait fichu chez Moony. Il eut un soupir, passant sa tête dans chaque pièce cherchant son amie avec son regard fatigué. Finalement, il s'approcha de sa chambre, avant de sursauter, la voyant dans le miroir de la salle de bain, avec un vase prêt à lui mettre sur la tête. « Putain, Moony, tu viens de me faire la peur de ma vie ! » Jinan se passa une main sur son sein gauche. Son coeur battait la chamade, au point de lui péter dans la poitrine. Il lui prit le vase des mains, le posant par terre, avant de l'attirer contre lui, la serrant fortement contre sa poitrine. Jinan posa sa tête contre la sienne, lui caressant les cheveux avec douceur, retrouvant enfin son calme habituel.

« Je pensais que tu ne voudrais pas être seule après cette journée... Je venais voir comment tu allais. Puis... Peut-être que tu voudrais passer la soirée avec moi, j'ai pas trop envie d'être seul, ce soir. » Il lui fit un sourire gêné. Jinan préféra dire que c'était lui, la laissant croire qu'elle était plus forte que lui, sûrement que ça l'aiderait à se reprendre en main après une journée pareille. Jinan n'en menait pas large non plus. Il n'avait pas eut besoin de se convaincre très longtemps pour se dire ça. Il était fatigué, mais n'en dit pas plus. Il se tâta les poches, puis, il fourra sa main dans un espèce de trou noir qui apparut près de lui, et il en ressortit la baguette de Moony, la boîte étrange et... Le soutien-gorge que l'autre demeuré lui avait prit avant de transplaner sur l'allée des embrumes. Il eut un sourire amusé, lui tendant le tout :
« Je crois que ça t'appartient. » Il lui donna l'ensemble, avant de se laisser tomber dans les affaires de Moony, sur son lit.


- DONT LOOK BACK, JUST GO -

I'll be here without you, Babe.
But You're still on my lonely mind.
I think about you, with all of my heart.
But, just let me now, and go ahead.
(merci silver lungs.)

 
MessageSujet: Re: You. Me. All Other People. (pv)   
Dim 1 Sep - 13:02


Voir le profil de l'utilisateur

Nombre de messages : 296
avatar
Muadhnait McGill Fhaolain
« Putain, Moony, tu viens de me faire la peur de ma vie ! »

C'était plus que réciproque. En l'entendant s'exclamer, même si elle reconnut tout de suite la voix de son meilleur ami, Moony fit littéralement un bond sur place. Son coeur battait à tout rompre quand Jinan apparut pour lui prendre le vase des mains et la serrer dans ses bras. Elle se laissa faire volontiers, se calmant tout de suite. Dire qu'en plus de M. Afez, elle avait failli agresser Jinan. Si ça continuait comme ça, la potion de quiétude n'allait pas rester dans le fond du sac finalement. Elle posa son front contre le sien, fermant les yeux tandis qu'il passait ses mains dans ses cheveux.

Cela suffisait à l'apaiser et dans son fort intérieur, elle aurait voulu que ça ne s'arrête jamais. Mais elle avait quand même un brin de fierté et elle ne voulait pas passer pour plus traumatisée qu'elle n'était donc elle ne demanderait pas à Jinan de rester. Il en avait déjà bien assez fait comme ça.

« Je pensais que tu ne voudrais pas être seule après cette journée... Je venais voir comment tu allais. Puis... Peut-être que tu voudrais passer la soirée avec moi, j'ai pas trop envie d'être seul, ce soir. »

Elle acquiesça posant encore une seconde sa tête sur son épaule avant de s'écarter. Ce n'est que là qu'elle remarqua l'état dans lequel il était :

« Mais... tu saignes. Personne ne s'est occupé de toi ? », fit-elle en approchant la main de son arcade sans oser le toucher de peur que ça ne fasse mal. « Je dois avoir un flacon de dictame. Dans la salle de bain. »

Moony avait toujours été quelqu'un d'attentionné, surtout envers ses proches. Elle fila derechef à la salle de bain pour revenir avec un petit coton imbibé de dictame qu'elle tamponna tout en douceur sur l'arcade de Jinan. Une fumée verdâtre se dégagea instantanément de la plaie qui guérissait.

« Laisse moi dix minutes pour ranger un peu. J'ai pas eu le temps... », s'excusa-t-elle plus par habitude qu'autre chose. D'habitude, contrairement à celui de Jinan, l'appartement de Moony était toujours impeccable quelqu'un venait. Au mieux, quelques livres traînaient sur la table basse pour tenir compagnie à sa tasse de thé mais pas plus. Quand on a grandi dans une famille de dix neuf, chacun doit vite apprendre à gérer son propre bordel sinon ça devient invivable. « Juste grosso modo, remettre les trucs en bordel dans les tiroirs, je rangerai mieux plus tard quand j'aurais une nouvelle - »

Jinan lui tendit justement sa baguette, ce qui eut pour effet d'accrocher un premier sourire sur la mine fatiguée de l'écossaise. Sans sa baguette, le commun des sorciers se seraient senti désemparé. Elle ne faisait pas exception à la règle. Il sortit ensuite de sa poche sa petite boîte viking à moitié rouillée et là, c'était comme si tout était rentré dans l'ordre.

« Oh merci, un million de fois merci. Je croyais que je ne la reverrais jamais. »

Il n'y avait pu la moindre gêne entre eux, comme si leurs récentes mésaventures avaient effacé ce malencontreux accident du bar. Et c'était tant mieux.

« Je crois que ça t'appartient. », conclut-il en tirant finalement un soutien-gorge de sa poche avant de s'abandonner sur le lit.

Moony ouvrit des yeux grands comme des soucoupes. Jamais elle n'avait été aussi rouge de toute sa vie. Elle était uniformément rouge tomate, bien vif, de la gorge jusqu'aux oreilles. Saisissant rapidement l'objet du crime avec un merci terriblement gêné, elle donna un coup de baguette et sa chambre commença à se ranger, à commencer par ses sous-vêtements qu'elle n'avait pas envie de lui laisser sous le nez plus longtemps. Le passage de son pyjama avec les chiens cabrioleurs, juste au dessus du nez de Jinan, devait parachever ce grand moment de honte...




 
MessageSujet: Re: You. Me. All Other People. (pv)   
Dim 1 Sep - 14:00


Voir le profil de l'utilisateur

Nombre de messages : 272
Age : 28
Origine : Anglo-Turc.
Préférence Magique : Lumineuse !
avatar
Jinan Jawhari
« Mais... tu saignes. Personne ne s'est occupé de toi ? » Oui. Jinan eut un léger sourire, haussant un léger sourcil qui voulait très bien signifier qu'il était un homme, et qu'il n'avait pas besoin d'aller à Sainte Mangouste pour ce genre de chose (Sachant quand même qu'une arcade pétée, chez les moldus, c'était un minimum de trois points de sutures). Du Jinan tout craché. Elle sembla juger la gravité de sa blessure en portant la main à la hauteur de son arcade sans pour autant la toucher. Finalement, elle reprit, tout en retournant dans la salle de bain : « Je dois avoir un flacon de dictame. Dans la salle de bain. » Jinan la regarda avec un sourire tendre, avant de secouer la tête, mettant ses mains dans ses poches arrières de son pantalon. Il la vit revenir, sérieuse, lui posant un coton humidifié par la solution de Dictame. Une petite fumée verte semblait s'élever de sa blessure, tandis qu'une douce odeur d'herbes se fit ressentir. Il leva machinalement le regard comme s'il espérait voir sa blessure cicatricée, sans succès.

Elle s'était reculée, posant le coton non loin de là, tandis qu'elle lui demandait alors : « Laisse moi dix minutes pour ranger un peu. J'ai pas eu le temps... » Jinan haussa les épaules, il s'en fichait un peu de ça. Son appartement était dans un bordel sans nom vingt quatre heures sur vingt quatre, et même son père avait lâché l'affaire, alors qu'au début, il rangeait lui-même les affaires de son fils en espérant qu'il prenne exemple, en vain. « Juste grosso modo, remettre les trucs en bordel dans les tiroirs, je rangerai mieux plus tard quand j'aurais une nouvelle - » Jinan conservait son sourire, ne voyant qu'elle dans l'appartement. Elle ne captait pas son regard plein d'étoiles, ce qui était dommage, mais ne sembla pas déranger Jinan pour autant. Elle s'afférait autours de lui, tandis qu'il saisissait de temps à autres un livre qu'il remontait sur la commode, ou quelque chose dans ce goût-là. Lui, le rangement, c'était loin d'être sa tasse de thé. C'était tout juste, il pensait à faire des machines de vêtements sales, alors faire le ménage, ça lui passait carrément au dessus.

Cependant, il lui tendit sa baguette, comme pour l'aider dans sa tâche. Elle la saisit avec un sourire ravi et plein de remerciement avant qu'elle ne se mette à la tâche. Un sorcier sans baguette, c'était un simple moldu. Tout du moins, pour beaucoup d'entre eux, notamment chez les jeunes. Donc, les corvées habituelles devenaient de réelles corvées sans magie, si vous voyez ce que je veux dire. Une fois que les habits de Moony s'activaient à se ranger par eux-mêmes dans les tiroirs de sa commode, Jinan lui donna l'impressionnante petite boîte à bijoux aux gravures vikings. L'ouvrage était digne des plus grands orfèvres, et de ses yeux, il n'avait jamais vu ce genre de travail hormis chez son père. Jinan regarda quelques instants la boîte, avant de lui tendre son soutien-gorge : « Je crois que ça t'appartient. » Il se laissa tomber sur le lit, entendant très clairement les pensées gênés de Muadhnait, avant de se mettre à rire. C'était un amour. Jinan inclina sa tête de façon à l'observer, et son rire redoubla d'intensité quand il vit qu'elle était aussi rouge qu'une tomate. Jinan manqua alors de tomber du lit quand il vit le pyjama avec les chiens cabrioleurs.

Son rire était communicatif, et entre ses éclats, on put entendre : « Quel tue l'amour, Moony ! » Plié en deux, il finit par parvenir à se redresser, la regardant par dessus la couverture, avec un sourire plein de joie. Il soupira, avant de se redresser, et il lui dit : « Prends donc quelques affaires, on va aller chez moi. Faut que je me douche, en plus, je commence à sentir. » Il lui laissa quelques instants pour prendre deux trois affaires, pendant qu'il allait vérifier que les fenêtres étaient bien magiquement fermés, puis il ferma la porte à double-tour, lançant tous les sorts de vérrouillage qu'il connaissait. Enfin, il retourna en arrière, voyant Moony sortir de sa chambre un sac dans les mains. Il lui tendit la main avec un sourire, la refermant avec douceur sur les siennes, puis il l'attira contre lui, comme s'ils dansaient, avant qu'il ne transplane.


(...)
Si l'appartement de Muadhnait était habituellement rangé, celui de Jinan, c'était tout le contraire. Entre les habits sales par terre qu'il avait jeté au sol en se déshabillant lorsqu'il entrait chez lui après une dur journée au bureau des Aurors, la vaisselle sale dispersées un peu partout dans le salon (sans oublier l'évier de la cuisine plein à ras-bord), les chaussures qui traînaient ici et là, ainsi que ses cours qu'on trouvait réellement partout (y compris entre les coussins du canapé), Jinan était sûrement le pire garçon d'Angleterre au niveau du rangement. Déjà à Serdaigle, ses camarades de chambre s'en plaignaient (forcément, trouver la chemise de Jinan ou son caleçon sous l'oreiller de son voisin de lit, y avait de quoi péter un câble parfois). À croire qu'il ne changerait jamais. Il lâcha Muadhnait, pointant sa baguette dans la pièce, lançant un sortilège de rangement. « Je vais me doucher, Moony, installe-toi, t'as qu'à regarder la pile de menu, on se fait commander ce que tu veux. Même le Sherazade. » Ajouta-t-il avec un sourire amusé.

Même son sortilège de rangement était désastreux. Les cours s'empilaient n'importe comment, ses vêtements se battaient pour passer les portes et rejoindre la douche, manquant de le faire tomber alors qu'il allait dans le couloir pour rejoindre sa chambre où il prit un short, un caleçon et un tee-shirt sans manche pour la soirée. Il lança un autre sortilège de rangement, et son lit grinça, comme s'il soupirait déjà à l'idée de ce qui allait se passer. Jinan referma la porte, se dirigeant dans la salle de bain dont il oublia de fermer la porte. Il se déshabilla et entra dans la douche tout en fermant les battants. Savoir Moony près de lui semblait le calmer, lui faisant presque oublier la pire journée de sa vie. Il posa son front contre le mur, laissant alors l'eau coulé sur lui, les yeux fermés.

Une bonne vingtaine de minutes plus tard, il sortit de la douche, propre, parfumé. On aurait dit un autre homme. Il s'approcha de Moony sur le canapé, baillant à s'en décrocher la mâchoire. Il passa son bras autours d'elle, l'attirant contre lui tout en lui demandant : « Alors t'as choisi quoi ? » Il croisa ses jambes sur la table basse, tandis qu'il claquait des doigts pour allumer la télé : Amour, gloire et sorcier. Jinan soupira.


- DONT LOOK BACK, JUST GO -

I'll be here without you, Babe.
But You're still on my lonely mind.
I think about you, with all of my heart.
But, just let me now, and go ahead.
(merci silver lungs.)

 
MessageSujet: Re: You. Me. All Other People. (pv)   
Dim 1 Sep - 15:05


Voir le profil de l'utilisateur

Nombre de messages : 296
avatar
Muadhnait McGill Fhaolain
« Quel tue l'amour, Moony ! »

Moony se retourna en se demandant de quoi il parlait. C'est là qu'elle vit son pyjama fétiche lui atterrir entre les mains. Celui avec les chiens cabrioleurs qu'elle avait réussi à lui cacher jusque-là. Quand elle allait dormir chez lui ou que c'était lui qui venait, elle choisissait généralement un de ses pyjamas de witchleader qui ne faisait ni trop sexy, ni pas assez, ni ridicule... Mais là elle était grillée! Elle finit par éclater de rire aussi et lui jeter un coussin à la gueule :

« Arrête de te moquer ! C'est mon pyjama préféré que je mets que chez mes parents ou quand je suis seule !! Mais arrêêêêête de rire !!! »
« Prends donc quelques affaires, on va aller chez moi. Faut que je me douche, en plus, je commence à sentir. »
« Laisse-moi dix secondes, je te rejoins sur le pallier. », répondit-elle en attrapant le plus petit sac qu'elle avait.

Elle prit le strict minimum dans sa commode puis le nécessaire à la salle de bain et ils transplanèrent après avoir revérifier minutieusement la sécurité de l'appart'. Moins d'une seconde plus tard, ils étaient à l'appartement de Jinan ou plutôt dans son antre comme Muadhnait avait pris l'habitude de le surnommer à cause du bordel monstre qui y régnait. Elle avait largement l'habitude et ça ne la choquait même plus mais chaque fois qu'elle venait, elle ne pouvait pas s'empêcher de ranger dès qu'il avait le dos tourner. C'était compulsif. C'était épidermique. C'était... juste trop de bordel! Elle ne savait même pas comment il faisait pour vivre là-dedans.

« Je vais me doucher, Moony, installe-toi, t'as qu'à regarder la pile de menu, on se fait commander ce que tu veux. Même le Sherazade. »
« Okay, à toute. », répondit-elle en évitant une boule de chaussettes qui se prenait pour un cognard et un t-shirt qui la poursuivait. Quand Jinan "rangeait", son appartement se transformait en un épisode de Wizard VS Wild. Un jour elle lui ferait le coup de proposer son appartement pour le tournage de l'émission. « FINITE!! », lança-t-elle exaspérée après avoir dû aller se réfugier derrière le canapé pour échapper à une tornade de feuilles de cours.

Moony se redressa doucement, avisant le défi qui se présentait. Elle commença par le linge, faisant le tour de l'appartement pour retrouver les petits poucets que Jinan avait essaimés un peu partout. C'est là qu'elle se rendit compte qu'il avait laissé la porte de la salle de bain ouverte. Elle ne regarda pas et jeta un sortilège à l'aveuglette pour faire la porte. Bien. Le linge donc.

Sur ses ordres, deux piles se formèrent dans le salon : une montagne de linges sales qui désespéraient de trouver un jour le chemin du pressing ou de la machine à laver, et un ridicule petit ballot de linge propre qui faisait ce qu'il pouvait pour survivre dans la jungle environnante.

« Bon. Vous : machine à laver. Vous : pressing. », fit-elle en fouillant dans son sac pour trouver quatre jetons de pressing qu'elle allait donner au linge pour son séjour bien mérité chez la thaïlandaise dont la boutique se trouvait... juste en face de l'appartement, « Deux lavages. Programme "sous-vêtements de trolls" puis programme "sorcier sportif" avec adoucissant rêve-lune. Ensuite sèche-linge pendant au moins cinquante minutes, repassage, pliage, maison. Compris ? », la montagne de linge destinée au pressing se mit au garde à vous puis fila par la fenêtre. Moony s'adressa ensuite au linge propre , « Bon et qu'est-ce que je vais faire de vous. Je crois qu'il va falloir attendre que j'ai fait la poussière, en attendez, on se plie et que ça saute. »

La vaisselle-maintenant. Moony ne comprenait jamais comment Jinan faisait pour avoir autant de vaisselle sale alors qu'il mangeait 9 fois sur 10 des trucs à emporter... C'était un mystère. Il lui fallut d'abord faire un tas "vaisselle cassée" (difficile de survivre aux méthodes de rangement de Jinan Jawhari et un tas "vaisselle moisie". Après avoir donné leurs ordres à chacun, Moony laissa la vaisselle se faire, s'essuyer et se ranger dans le calme.

Troisième étape : les cours et les malheureux bouquins qui étaient séquestrés dans ce foutoir. Pour les cours le plus compliqué fut justement de rassembler les feuilles volantes. Ensuite les classer par date et s'occuper de replacer manuellement les feuilles qui ne savaient pas quoi faire de leur vie tellement Jinan avait pris son cours avec soin... Enfin, les livres, qu'elle replaça sans magie sur le bureau du jeune auror, comme s'ils avaient mérité un traitement de faveur.

Quand Jinan sortit de la salle demain, un bison de poussière était en train de quitter l'appartement en grommelant. Les carreaux des fenêtres essayaient d'esquiver le produit à vitre en se tortillant. Et, un balais - dont Moony n'aurait jamais soupçonné l'existence - était en train de briquer le sol en se disait qu'il en avait encore au moins pour vingt-heure à tirer avant la retraite...

Moony était assise dans le canapé, en train de feuilleter un magazine de Quidditch qu'elle avait trouvé sur la table basse.

« Alors t'as choisi quoi ? »

Elle renversa sa tête blonde sur le dossier du canapé pour le regarder. Il avait bien meilleure allure. Elle sourit et répondit :

« J'ai fait un peu de rangement et j'ai commandé sushi chez You.Me. » Il vint se jeter sur le canapé à côté d'elle, l'attirant comme d'habitude contre lui. Elle ne comptait même plus le nombre de lunch box qu'ils avaient descendues dans ce canapé, collés devant les programmes de la BBMC. « Je t'ai pris le dragon rolls et pour moi le tiger katsu uramaki avec en plus un bol de katsu frits et une soupe miso blanche. Ah et comme dessert le cheesecake aux fruits des bois. »

Elle ne lui demanda même pas si ça lui allait vu qu'ils avaient l'habitude de commander l'un pour l'autre. L'hôtesse de chez You.Me Sushi avait même fini par ne plus s'étonner de voir qu'ils ne commandaient qu'une seule soupe et qu'un seul katsu frits alors qu'ils prenaient systématiquement deux lunch box. Elle les leur mettait à part, s'imaginant un troisième convive et quand ils réceptionnaient le tout, ils se calaient devant la télé avec deux cuillères et leur bol de soupe, piochant sans faire attention les délicieuses crevettes frites avant d'attaquer les lunch box. Ils avaient leur petit rituel dans presque tous les restau où ils commandaient et vu le nombre de prospectus qu'ils collectionnaient, ce n'était pas peu dire.

Comment as tu pu me faire ça à moi!!! Avec cette pimbêche de Radegombe!! Ô Camden tu es un monstre!! , vociférait Maegary Camden en se jetant passionnément sur les lèvres du richissime investisseur de gallions-sorts !! Moony eut un petit rire amusé. Elle s'était toujours demandé comment ça se faisait que les acteurs de cette série jouent aussi mal...



 
MessageSujet: Re: You. Me. All Other People. (pv)   
Dim 1 Sep - 20:04


Voir le profil de l'utilisateur

Nombre de messages : 272
Age : 28
Origine : Anglo-Turc.
Préférence Magique : Lumineuse !
avatar
Jinan Jawhari
« J'ai fait un peu de rangement et j'ai commandé sushi chez You.Me. » « Ooh, cool, ça change un peu ! » Il se jeta sur le canapé à côté d'elle, avant de l'attirer contre lui, bâillant à s'en décrocher la mâchoire. « Je t'ai pris le dragon rolls et pour moi le tiger katsu uramaki avec en plus un bol de katsu frits et une soupe miso blanche. Ah et comme dessert le cheesecake aux fruits des bois. »
« Les bonnes vieilles habitudes... » Il eut un sourire, déposant un bisou sur son front, avant d'allumer la télévision à transmission magique pour voir apparaître le générique d'Amour, Gloire et Sorcier. Jinan soupira, une tête de six pieds de longs accompagnant son soupir.  C'était typiquement le truc que les filles adoraient, qu'elles pouvaient regarder inlassablement, mais qui était complètement sans queue-ni-tête. Jinan ne savait vraiment pas ce que l'on pouvait trouver d'intéressant à regarder une série avec des acteurs qui jouent mal, sur des sujets comme l'amour avec une touche vraiment furtive d'actualité, comme pour rendre l'histoire vraie. Jinan poussa un autre soupir, avant de se lever du canapé : « Ça serait bien qu'il y est d'autres choix que ça. Là, si t'aimes pas, bah, t'es obligé de regarder ça. »

Il alla chercher sa baguette magique qu'il avait laissé dans la salle de bain, pour revenir dans le salon où il lança un sortilège d'attraction vers sa bourse de cuir qui vint automatiquement à lui. Jinan posa le tout sur la table pendant qu'on voyait un baiser échangé entre deux sorciers (qui avait le chic de rendre la chose le moins romantique possible), avant de s'approcher des fenêtres qu'il ouvrit en grand, s'accoudant sur le rebord, l'air pensif. Ça avait été une grosse journée. Il voulait se retourner, s'approcher d'elle, et parler de tout ce qu'il ressentait, mais après ce qu'il lui avait fait, il avait peur qu'elle ne le prenne mal, et qu'elle l'envoie sur les roses. Il soupira alors, tendant sa main de nouveau près de son cœur, faisant apparaître doucement la lumière qu'il avait fait jaillir, il y a quelques heures pour tuer Milan sous le coup de la colère. C'était étrange la sensation qu'il ressentait au bout de ses doigts. C'était comme s'il chargeait quelque chose de bénéfique, quelque chose qui dégageait une aura apaisante, pour la tourner vers le mal, la dénaturant complètement. Il ferma sa main pour la faire disparaître, tandis que le soleil cachait ses derniers rayons derrière les buldings londoniens.

Il se retourna vers Moony, posant ses coudes sur la rambarde. Il lui fit un sourire, lui disant : « Je suis plutôt beau gosse, comme Auror, non ? Quand j'y repense, je me dis que je devrais plutôt faire le méchant ténébreux, non ? » Il prit une expression profondément sombre, le regard séduisant. Jinan lui fit un clin d'oeil, avant de voir au sol, l'ombre d'une chouette. Jinan tendit sa main vers sa bourse d'or qui vint vers lui au moment même où il se retournait pour réceptionner la chouette. Elle lui tendit le sac, et il lui donna la somme que la commande leur coûtait dans une petite bourse de cuir attaché à sa patte, tout en montrant bien chaque pièce à la chouette - il avait toujours eut peur que la chouette pète un câble et ne soit tenté de l'attaquer. La chouette hulula gaiement avant de repartir. Jinan s'approcha de Moony, posant le sac sur la table. S'il lui avait posé cette question, c'était pour une raison, ce n'était pas pour rien. Moony devait s'en douter. Il aurait pu tué aujourd'hui, et par chance, il ne l'avait pas fait. Il n'avait jamais tué, et quelque part, cette idée l'effrayait.

À la télé, l'émission se terminait enfin, et l'on voyait une page de pub commençait sur une pseudo voyante qui soit-disant, en vous tirant les cartes, pourrait vous révéler l'élu de votre cœur.


- DONT LOOK BACK, JUST GO -

I'll be here without you, Babe.
But You're still on my lonely mind.
I think about you, with all of my heart.
But, just let me now, and go ahead.
(merci silver lungs.)

 
MessageSujet: Re: You. Me. All Other People. (pv)   
Dim 1 Sep - 20:35


Voir le profil de l'utilisateur

Nombre de messages : 296
avatar
Muadhnait McGill Fhaolain
« Ça serait bien qu'il y est d'autres choix que ça. Là, si t'aimes pas, bah, t'es obligé de regarder ça. »
« Mh... », confirma Moony tout aussi blasée que lui. Elle n'avait jamais compris comment ses soeurs aînées arrivaient à se coller là devant. C'était trop ... nul. « Dommage qu'on puisse pas avoir une télé moldue comme chez mes voisins en écosse... »

Ce n'était pas faute d'avoir avalé des tonnes de séries moldues quand ils revenaient de Poudlard pour les vacances d'été et que Jinan passait quelques temps chez les Mc Gill Fhaolain. Pour le moment, la télé magique n'avait qu'une chaîne donc, il fallait prendre son mal en patience.

« Mais c'est le teaser du prochain épisode là. Va y avoir les info à mon avis. »

Jinan alla attendre la chouette de You.Me.Sushi à la fenêtre, tandis que la voyante de la télé regardait Moony droit dans les yeux pour essayer de lui faire voir son grand amour... Juste à ce moment-là, Jinan l'interpellait :

« Je suis plutôt beau gosse, comme Auror, non ? Quand j'y repense, je me dis que je devrais plutôt faire le méchant ténébreux, non ? »

Moony secoua ses boucles blondes.

« Laisses tomber Jinan. Avec une amie bibliothécaire tu seras jamais crédible. », fit-elle sur le ton de l'humour bien qu'elle n'ait pas répondu ça au hasard. Elle le gratifia d'un adorable petit sourire rassurant. Mis à part le cafouillage du bar l'autre fois, Moony et Jinan ne s'étaient pas trouvé pour rien. Bien sûr ils n'étaient pas le copier/coller l'un de l'autre, loin de là. Elle était plus posée. Lui avait parfois un petit côté tête brûlée qui pouvait surprendre. Mais dans le fond, ils étaient fait pour suivre plus ou moins le même chemin.

La chouette arriva et Jinan paya en égrainant précautionneusement chaque pièce. Il avait toujours de perdre un doigt ou un oeil a passage.

« C'est vrai imagine... », fit-elle en l'aidant à sortir les petites boîtes de leur sac, « Muhahahaha TREMBLEZ DEVANT JINAN JAWHARI!!! L'AMI DE LA BIBLIOTHECAIRE... », tonna-t-elle tout à coup en se faisant des sourcils menaçant avec les baguettes du You.Me.Sushi. Elle éclata de rire, se recroquevillant sur elle-même pour préparer une autre imitation tordante. Cette fois, les baguettes lui servaient de cornes de diable, « Jawhari, Jinan Jawhari. Empereur du Mal! Euh Jinan... ton abonnement à lupin malin expire après demain il faudrait penser à le renouveler... »

Les yeux rieurs quelque part elle était sérieuse. Elle serait toujours son amie la bibliothécaire et si ça n'était pas une raison suffisante de ne pas postuler chez les méchants, elle irait lui botter le cul jusque dans le cagibi de Voldemort pour le faire rentrer à la maison.

« Tiens, mange ta soupe miso blanche monsieur le beau gosse.», taquina-t-elle, « En plus quand on voit la tête des filles à Azkaban, franchement tu perds au change, tu ferais mieux de continuer les pompom witches. », conclut-elle en ramenant ses genoux contre sa poitrine avant de prendre une cuillère de soupe dans le bol qu'ils partageaient.


 
MessageSujet: Re: You. Me. All Other People. (pv)   
Dim 1 Sep - 23:46


Voir le profil de l'utilisateur

Nombre de messages : 272
Age : 28
Origine : Anglo-Turc.
Préférence Magique : Lumineuse !
avatar
Jinan Jawhari
« Laisses tomber Jinan. Avec une amie bibliothécaire tu seras jamais crédible. » Jinan eut un sourire, accompagné d'un petit mouvement de tête amusé. Il n'en dit pas plus, la regardant jouer avec ses boucles dans son mouvement de tête. Son estomac se contracta, et il détourna le regard, profitant de voir l'ombre de la chouette arrivée pour récupérer la commande de sa meilleure amie. S'il s'en souvenait bien, elle avait plutôt l'air sexy avec ses petites lunettes, là fois où il était venu lui donner un coup de main, après qu'elle se soit fait cambrioler une première fois.
« C'est vrai imagine... » Il releva le regard vers elle, conservant son sourire amusé, alors qu'elle sortait les lunchbox du sachet. « Muhahahaha TREMBLEZ DEVANT JINAN JAWHARI!!! L'AMI DE LA BIBLIOTHECAIRE... » Jinan éclata de rire, tandis qu'il s'asseyait à côté d'elle. Il n'entendit plus rien par la suite, lorsqu'il posa ses yeux sur elle. S'il doutait encore de son amour, à ce moment-là, il n'en doutat plus. Il continuait de la regarder, rigolant sans rien comprendre, ses yeux pétillants de malice, son sourire au coin de lèvres amoureux. Plein de chaleur, il fut surpris lorsqu'elle lui tendit sa soupe de miso. Il la prit à pleine main avant de la posée sur la table pour défaire ses baguettes.

« Tiens, mange ta soupe miso blanche monsieur le beau gosse.» Il lui lança un sourire de séducteur né.
« En plus quand on voit la tête des filles à Azkaban, franchement tu perds au change, tu ferais mieux de continuer les pompom witches. » Jinan lui lança un regard avant de plonger ses yeux dans la télé, répondant : « Pas besoin des pompom witches pour voir des jolies filles. » Une phrase lourde de sens que l'on pouvait prendre de plusieurs manières. Néanmoins, Jinan, lui, il le disait pour elle. Son estomac contractait, il eut du mal à se détendre. Ce n'est que lorsqu'il avala son premier bout de viande qu'il sentit l'appétit venir, et qu'il put enfin se détendre. Son regard planté dans la télé, regardant les pubs les unes toutes aussi débiles que les autres avant de voir le générique du journal. Les gros titres furent annoncés, jusqu'à l'arrestation d'Afez. Jinan lança un bref regard vers Moony, comme pour voir sa réaction, avant de replonger ses yeux dans la télé.

Il était entrain de finir sa soupe, portant la lunchbox à ses lèvres, lorsqu'il se vit entrain de parler à Rowena. Automatiquement, le bouillon ne passa pas par l’œsophage, mais via la trachée ce qui lui valut de tout recracher d'un coup dans un grand : PFFFFFOUUUFFFF !!!!! Il jeta sa lunchbox sur la table, s'essuyant les lèvres, puis claqua des doigts pour éteindre la télé. Enfin, une fois fait, il pointa sa baguette sur sa soupe qu'il fit disparaître, évacuant les tâches d'un evanesco. Il attrapa comme si de rien était ses sushi, avant de rallumer la télé, voyant qu'ils étaient passés sur un autre reportage. Jinan se tourna vers Moony, lui faisant un sourire genre : T'as rien vu, non, non, il ne s'est rien passé., il continua de manger tout en espérant qu'elle ne poserait pas de questions, ce qu'elle allait sûrement faire vu sa réaction démesurée. Tout à l'heure, il avait souhaité qu'elle le voit. Mais ça, c'était avant qu'elle ne se trouve à côté de lui pour le voir. Jinan ne dit rien, tentant de cacher son mal être comme il le pouvait.


- DONT LOOK BACK, JUST GO -

I'll be here without you, Babe.
But You're still on my lonely mind.
I think about you, with all of my heart.
But, just let me now, and go ahead.
(merci silver lungs.)

 
MessageSujet: Re: You. Me. All Other People. (pv)   
Lun 2 Sep - 0:11


Voir le profil de l'utilisateur

Nombre de messages : 296
avatar
Muadhnait McGill Fhaolain
Pendant les quelques jours qui avaient suivis cette stupide idée de baiser, elle avait cru que jamais plus elle n'aurait de moment de complicité comme celui qu'ils étaient en train d'avoir. Tout était revenu à la normale et c'était aussi bien. Il riait de bon coeur avec elle et ils parlaient même de filles comme avant. Comme si de rien était. Sur le moment ça n'avait pas d'importance qu'il ne sorte qu'avec des filles qui étaient tout l'opposé de ce qu'elle, était. Elle profitait simplement du moment.

« Pas besoin des pompom witches pour voir des jolies filles. »
« Oh ça je te fais confiance. », répondit-elle, passant totalement à côté du propos.

Elle avait toujours connu Jinan un peu coureur et dans tous les cas jamais sérieux dans ses relations. Il allait dans des soirées et systématiquement le charme oriental (oui, il était anglais mais pas que!!) opérait. C'était sans doute plus son aisance et sa joie de vivre qui faisaient aimant. Mais il ne finissait jamais la soirée seul, du moins dans l'esprit de Moony qui n'avait parfois pas le temps de retenir le prénom de la fille qu'elle n'était déjà plus d'actualité. Elle ne vit pas le regard qu'il posa sur elle, son attention était porté sur Rita Skeeter qui annonçait une arrestation spectaculaire dont allait parler Rowena Whisper, la célèbre journaliste.

Elle eut juste le temps de voir le visage de Jinan à la télé. Celui-ci fit un bond digne des grands félins de cirque, recrachant la soupe miso par le nez pour couper l'image in extremis.

Moony posa sa cuillère, perplexe.

« Euh... tout va comme tu veux ? C'était quoi ça ? », demanda-t-elle au sourire télégénique de Jinan qui rallumait la télé.

Le comportement de son meilleur ami était pour le moins suspect, peut-être avait-il simplement voulu la ménager en zappant. Elle eut un sourire tranquille, posant sa main sur le bras de Jinan en le regardant bien droit dans les yeux :

« Ça va Jinan, je suis pas en sucre. Je peux supporter un reportage, en plus j'aurais bien aimé te voir c'est dommage. »

Le reportage d'après parlait du chien du Ministre qui avait attrapé des puces en visite officielle. Hautement intéressant, au moins les deux jeunes gens ne perdaient rien en reprenant leurs discussions et leurs jeux tandis qu'ils finissaient leur repas. Au final Moony se leva pour voir si la machine à laver était finie pendant que Jinan jetait les lunch box, réservant les baguettes pour leur collection. Puis ils regardèrent encore un petit peu la télé sans vraiment parler. C'était un épisode de Wizard VS Wild où le présentateur vedette, Jeremiah N'Boue, expliquait comment se fondre dans un troupeau d'oliphants.

Tout d'un coup, elle sentit la fatigue lui retomber dessus et un long bâillement lui échappa.

« Désolée mais je sens que je vais pas faire long feu. Je vais prendre une douche vite fait et aller récupérer un oreiller. »

Là-dessus, elle l'abandonna aux précieuses recommandations de Jeremiah N'Boue et disparue dans la salle de bain, sans oublier de bien fermer la porte. Elle fit son grand retour au salon au bout d'une petite vingtaine de minutes dans un dérapage contrôlé :

« Tadam ! » fit-elle en écartant les bras comme si elle s'apprêtait à présenter quelque chose d'extraordinaire... Le pyjama aux chiens acrobates avait encore frappé !!
« En fait j'ai pas trouvé d'oreiller dans le placard du fond du couloir. J'peux en prendre un dans ta chambre ? », demanda-t-elle avec le ton le plus adorable du monde.

Elle n'allait pas entrer dans sa chambre comme ça, même si elle avait vu pas mal de ses caleçons à force de venir chez lui. Ils avaient passé l'âge où ils allaient encore se baignaient au lac et que Moony pouvait aller dans l'eau en t-shirt sans craindre ce qui allait se voir à travers une fois le t-shirt mouillé. De même, ils n'avaient plus dormi ni étaient dans la chambre l'un de l'autre depuis facile six/sept ans. Et puis en général quand ils passaient la soirée chez l'un l'autre, ils finissaient toujours par s'endormir comme deux loques sur le canapé.



 
MessageSujet: Re: You. Me. All Other People. (pv)   
Lun 2 Sep - 18:41


Voir le profil de l'utilisateur

Nombre de messages : 272
Age : 28
Origine : Anglo-Turc.
Préférence Magique : Lumineuse !
avatar
Jinan Jawhari
« Euh... tout va comme tu veux ? C'était quoi ça ? » « Ouais, ouais, c'était chaud. » Jinan se passa une main dans les cheveux, ne sachant pas du tout comment lui mentir. Elle était son âme sœur ce qu'il avait, au final, toujours pensé, étant donné qu'ils s'entendaient sur tout, et lorsqu'il y avait mésentente, ils parvenaient toujours à trouver un terrain d'entente. Il était capable de faire des efforts pour elle qu'il ne faisait pour personne d'autres (même son père). Mais lui mentir, non, il ne savait toujours pas en presque dix ans qu'ils se connaissaient. Elle le regarda longuement, tandis que Jinan la fuyait du regard, tournant vivement la tête vers la télé pour faire le pseudo-intéressé par les informations. « Ça va Jinan, je suis pas en sucre. Je peux supporter un reportage, en plus j'aurais bien aimé te voir c'est dommage. » Il porta son regard vers elle. Ses yeux lui criaient son amour, mais c'était plus de la frustration qu'autre chose car il n'arrivait pas à le lui dire. Il baissa le regard vers sa main qui lui saisit avec douceur, déglutissant péniblement.

Il reposa son regard vers ses sushis, qu'il grignota si lentement, que lorsqu'il reposa son plateau, le journal télévisé était terminé, et qu'ils étaient entrain de présenter la météo. Il s'avachit dans le canapé, bâillant de nouveau, tandis qu'il s'étirait le dos en tendant ses bras le plus loin possible de lui. Il poussa la table basse du pieds, avant d'allonger ses jambes, les bras en croix derrière sa tête, lançant un regard vers Moony qui bâilla à son tour : « Désolée mais je sens que je vais pas faire long feu. Je vais prendre une douche vite fait et aller récupérer un oreiller. » Jinan eut un sourire, avant de se redresser pour retourner sur le balcon. Londres était toujours actif, peut-être moins que la journée, mais la nuit, c'était vivant. Entre les Pubs, les animations que l'on pouvait trouver en ville, les épiceries de nuit, etc. La ville ne dormait presque jamais. Il bâilla, se faisant la réflexion que lui, il allait bien casser le matelas, lorsqu'il entendit la porte de la salle de bain s'ouvrir. Il se retourna machinalement, et il vit Moony apparaître, dans un dérapage contrôler lui arrachant un petit rire, qui devint un éclat lorsqu'il vit le pyjama.

« Tadam ! » « Ce pyjama, sérieux... » Dit-il en souriant, tandis qu'elle continuait : « En fait, j'ai pas trouvé d'oreiller dans le placard du fond du couloir. J'peux en prendre un dans ta chambre ? » « Bah, viens dormir avec moi. Mon lit est suffisamment grand, puis on pourra discuter un peu avant que le sommeil nous tombe dessus. » Il s'approcha d'elle tout en claquant des doigts pour que les fenêtres se ferment, avant de la prendre contre lui d'une brève accolade avant de lui passer devant, bâillant de nouveau. Il traversa le couloir pour aller dans la salle de bain où il se brossa les dents. Il se redressa, se frottant un oeil au miroir, avant de sortir de la salle de bain, pour rejoindre Moony qui l'attendait devant.

Lorsqu'il ouvrit la porte de sa chambre, Jinan poussa un soupir à fendre l'âme. Il eut à peine le temps d'effectuer un pas sur le côté pour éviter l'halogène qui lui fonçait dessus telle une lance pour aller se plantant dans le mur derrière. Il la retira du mur, faisant jaillir sa baguette de sa main pour la pointer dans la chambre. Visiblement le sortilège de rangement n'avait pas fonctionné comme prévu. C'était un véritable bordel. Les livres voletaient à travers la pièce, tandis que les coussins s'amusaient à se foncer dessus. Le lit grinçait de tel sorte qu'on avait l'impression qu'il faisait de la musique, et deux tenues de Jinan se tenaient l'une contre l'autre dansant une espèce de valse d'une tout autre époque. « Finite ! » Tout s'écrasa au sol comme si la magie avait tout bonnement disparu des lieux. Jinan entra dans la chambre, faisant attention à ne pas marcher sur les livres ou les verres brisés du miroir qu'il avait sur sa commode. Il referma le placard, repoussant son lit contre le mur, avant de tirer les draps par terre pour les remettre sur le lit. Là, il balança les coussins sur la tête de lit, puis il se jeta dessus , tête la première en murmurant : « Quel putain de journée, sérieux. » Il bâilla une nouvelle fois, et sans s'en rendre compte, ses yeux se fermaient déjà, l'obligeant à lutter pour maintenir ses yeux ouverts.


- DONT LOOK BACK, JUST GO -

I'll be here without you, Babe.
But You're still on my lonely mind.
I think about you, with all of my heart.
But, just let me now, and go ahead.
(merci silver lungs.)

 
MessageSujet: Re: You. Me. All Other People. (pv)   
Lun 2 Sep - 20:09


Voir le profil de l'utilisateur

Nombre de messages : 296
avatar
Muadhnait McGill Fhaolain
Jinan et Moony étaient amis depuis si longtemps que quoi qu'ils fassent, leurs gestes étaient toujours reçus par l'autre comme des gestes amicaux. Se prendre la main. Serrer l'autre contre soi. Un baiser sur le front ou la joue. Même un je t'aime. Il n'y avait que quelques rares interdits qui n'auraient pas pu être mis dans la mauvaise case. C'est pour cette raison que Moony ne voyait pas ce que voyait Jinan lorsqu'il la regardait et réciproquement.

« Bah, viens dormir avec moi. Mon lit est suffisamment grand, puis on pourra discuter un peu avant que le sommeil nous tombe dessus. »

Moony sourit le regardant partir vers la salle de bain avec une petite étincelle dans le coeur. Ça allait être dur pour elle de dormir avec lui même en mettant autant que possible de côté ce qu'elle ressentait. Elle ne pouvait pas faire de miracles. Ça allait bien se passer, elle angoissait seulement de dire un truc dans son sommeil et qu'il l'entende. Mais non! Ça allait bien se passer.

Jinan la rejoignit mais à peine eut-il ouvert la porte qu'une lampe halogène leur fonça dessus. Muadhnait ouvrit des yeux grands comme des soucoupes. Est-ce qu'il fallait prendre ça comme un signe ? Dans la chambre de Jinan s'était la troisième guerre mondiale!! Même après le finite, ça n'avait pas l'air mieux :

« Tu veux pas qu'un jour on prenne cinq minutes pour que je t'apprenne un sort de rangement correcte avant que tu ne meures bêtement ? »

Il se laissa tomber tête la première sur le lit grinçant du fond d'un oreiller un « Quelle putain de journée, sérieux. »

Moony prit cinq secondes pour le regarder, attendrit. Dans son coeur elle aurait eu envie de s'allonger tout contre lui. Poser sa tête entre ses épaules et sa main quelque part autour de sa taille. Mais dans la réalité, elle grimpa sur le lit tout en douceur et se cala à l'autre bout du lit le plus loin possible de lui pour être sûre de ne pas entrer en contact avec lui malencontreusement et avoir ensuite à se justifier, ce dont elle serait parfaitement incapable.

« Dors. Ça ira mieux demain. Ça peut pas être pire non de toute façon ? » , répondit-elle avec un petit rire, fermant elle aussi les yeux sur le plafond où une araignée ramassait sa toile pour aller s'installer ailleurs.

***

Cette nuit-là, Moony ne rêva de rien du tout. Elle mit moins longtemps à s'endormir que d'habitude mais elle ne sombra dans le sommeil profond qu'après s'être rapprochée de Jinan à son insu. Si elle s'était vu, le visage blotti tout contre son flanc, un bras jeté en travers de sa taille sans pour autant le retenir, elle se serait esquivée en douce pour aller dormir sur le canapé. Mais à son réveil, elle aurait peut-être changé de position, et ni lui ni elle n'aurait à se sentir gêné. Mieux valait l'espérer...



 
MessageSujet: Re: You. Me. All Other People. (pv)   
Mar 3 Sep - 0:30


Voir le profil de l'utilisateur

Nombre de messages : 272
Age : 28
Origine : Anglo-Turc.
Préférence Magique : Lumineuse !
avatar
Jinan Jawhari
Jinan ne se sentit même pas sombrer dans les bras de Morphée. Tout ce qu'il vit, c'est une Muadhnait qui s'approchait de lui, caressant ses lèvres avec douceur, avant d'approcher les siennes pour l'embrasser. Jinan sentit son ventre se contracter, tandis qu'il levait sa main vers sa joue pour l'embrasser à son tour, se redressant pour la déposer contre le matelas, passant son bras au dessus de son visage, pour revenir y chercher un baiser. Sa gorge qui se serre, son caleçon qui devint tout d'un coup bien trop petit, son bas ventre qui brûle de désir, ses sens en alerte, il approche ses mains de son chemisier qu'il arracha d'un coup, avant de l'enjamber pour se mettre à l'embrasser dans le cou, puis pour descendre doucement vers ses seins qu'il épousa de ses lèvres. Il retira son tee-shirt, un sourire coquin sur ses lèvres, avant descendre toujours plus bas, lui caressant le bas ventre avec une douceur sensuelle. Jinan n'en pouvait plus, il n'avait qu'une seule envie, que son corps criait haut et fort : Il voulait l'embraser comme il sentait le feu en lui. Il ne voulait plus qu'une chose, c'était ne faire qu'un avec elle, se mettre en accord avec ses propres désirs et lui avouer ses sentiments, lui dévoiler son cœur qui ne comportait qu'un nom : Le sien.

C'est alors qu'il s'apprêtait à lui retirer avec douceur son pantalon de pyjama, la voyant se cambrer de sorte à lui faciliter la tâche, qu'il approchait ses lèvres pour déposer un baiser sur son bas ventre qu'une étrange lumière jaillit de ses mains. Jinan s'arrêta tout à coup, l'observant avec curiosité, tout en la montrant à Moony. Qu'est-ce que cela pouvait bien être ? Il posa sa main sur le corps de la jolie blonde, avant de se baisser pour l'embrasser encore et encore.


(...)
« Jinan, Mouanate, debout, allez ! » De sa main, il faisait jaillir des petits flashs comme pour accélérer leur réveil. Aucun des deux ne semblaient bouger, et lorsqu'enfin Jinan commençait à bouger, il se mit à hausser le ton : « DEBOUT. Allez, Jinan, Mouanate, on se dépêche, nous sommes attendus ! » Jinan se redressa, sentant une étrange, bien que familière, pression au niveau de son entre-jambe. Il se laissa tomber aussi tôt voyant la chevelure blonde de Moony sur son torse nue. Un moment de panique après, Atesh n'en pouvant plus s'approcha de Muadhnait qu'il souleva comme un bébé, tandis qu'il aboyait à son fils : « Une douche, et bien froide, fils, et bouge-toi le cul. » Jinan ne se fit pas prier, Moony était encore assoupie, c'était le moment où jamais pour pouvoir la garder encore dans l'ignorance des sentiments qu'il ressentait pour elle. Atesh reposa Muadhnait sur le lit, s'asseyant à côté d'elle, un sourire sur ses lèvres.
« Oh ! Jeune fille, hop, hop ! Pour faire les cons, tout le monde est là, mais pour se réveiller y a plus personnes, hein ? Allez Mouanate ! Prépare tes affaires, mets donc ta robe, on doit partir d'ici quinze minutes. »

Jinan fermait brusquement les baies vitrés de la douchette, balançant son caleçon qu'il retira dedans par dessus afin d'éviter que Moony ne le voit ainsi. Il baissa le regard vers son entrejambe, secouant la tête avant de sourire. Son rêve était... Il se mordit la lèvre. Plus il y repensait plus il sentait la pression revenir. « Ji', L'EAU ! ELLE COULE QUAND ? » Jinan sursauta, ouvrant le robinet d'eau glacé sur son torse. « AH MAIS PUTAIN C'EST FROID ! » « C'est ce qui faut, vu comme t'étais, fallait bien ça. » Et il avait raison. Deux minutes plus tard, il y avait plus personne. Jinan sortit alors de la douche, enroulant sa taille dans sa serviette au couleur de l'Angleterre. Il mit machinalement du dentifrice sur sa brosse à dent.


- DONT LOOK BACK, JUST GO -

I'll be here without you, Babe.
But You're still on my lonely mind.
I think about you, with all of my heart.
But, just let me now, and go ahead.
(merci silver lungs.)

 
MessageSujet: Re: You. Me. All Other People. (pv)   
Mar 3 Sep - 0:57


Voir le profil de l'utilisateur

Nombre de messages : 296
avatar
Muadhnait McGill Fhaolain
Généralement Moony se levait plutôt facilement. Mais là, après seulement deux heures de sommeil, la semaine qu'elle venait de passer, et l'heure qui était, ce n'était même pas la peine. Il n'y avait personne au portillon. Elle ne broncha qu'en sentant que quelqu'un avait sadiquement allumé la lumière mais le seul effet produit, ce fut un petit grognement plaintif et une main balancée au hasard pour attraper un oreiller et se le coller sur la figure. Elle mit un certain temps à tilter que c'était le père de Jinan qui les secouait comme des pruniers et là encore, elle ne réalisa pas vraiment :

« DEBOUT. Allez, Jinan, Mouanate, on se dépêche, nous sommes attendus ! »
« Mh? Mais attendus pour quoi? Il est deux heures du matin, on a dormi que deux heures. Pitiééé...», chouina-t-elle toujours à demi-endormie.

Elle n'ouvrit un oeil fatigué que lorsqu'elle sentit qu'on l'arrachait doucement au lit douillet. Par réflexe, pour ne pas perdre l'équilibre, elle passa ses bras autour d'un cou et ouvrir difficilement les deux yeux. C'est là que, se voir pendue au cou de M. Jawhari comme une amoureuse transie lui fit l'effet d'un coup de massue sur la tête. Elle n'avait jamais eu ce genre de geste familier avec Atesh Jawhari, ce, même si elle l'aimait beaucoup. Par chance ça ne dira pas et il la reposa en douceur sur le lit. Elle était plus que tenter de se remettre en boule sous la couverture et d'ailleurs c'est ce qu'elle ferait dès qu'ils seraient partis. Mais quelque part, elle se sentait un peu mal d'avoir été surprise par Atesh dans le lit son fils même si c'était sans penser à mal.

« Une douche, et bien froide, fils, et bouge-toi le cul. »
« Mais il en a prit une il y a à peine deux heures... », fit remarque Moony d'une petite voix cassée en se laissant retomber sur l'oreiller qui ne faisait que l'appeler.
« Oh ! Jeune fille, hop, hop ! Pour faire les cons, tout le monde est là, mais pour se réveiller y a plus personnes, hein ? Allez Mouanate ! »
« Si je pouvais rester là jusqu'à demain matin, je fermerais tout en partant c'est juré mais j'ai absolument besoin de dormir M. Jawhari. Vous savez que je vous aime bien en plus... », expliqua-t-elle en sentant qu'elle retomberait bien dans les bras de Morphée (il suffisait qu'on éteigne la lumière...).
« Prépare tes affaires, mets donc ta robe, on doit partir d'ici quinze minutes. »

Cette fois si elle se redressa d'un bond, fronçant les sourcils. Elle resta dix bonnes secondes à observer Atesh Jawhari.

« Pardon ? "On" quoi? Où? Mais pourquoi moi ? Il s'est passé quelque chose ? »

Cette fois-ci elle était bien réveillée. Il fallut encore la houspiller un petit peu pour la convaincre d'aller enfiler une robe et se mettre un coup de peigne ne serait-ce que pour avoir un peu la paix. Elle ne savait toujours pas ce que c'était que ce plan bizarre.

« Vous êtes sûr que moi aussi je dois venir ? »

Elle commençait sérieusement à se demander ce qu'avait fumé Atesh Jawhari...



 
MessageSujet: Re: You. Me. All Other People. (pv)   
Mar 3 Sep - 1:38


Voir le profil de l'utilisateur

Nombre de messages : 272
Age : 28
Origine : Anglo-Turc.
Préférence Magique : Lumineuse !
avatar
Jinan Jawhari
« Pardon ? "On" quoi ? Où ? Mais pourquoi moi ? Il s'est passé quelque chose ? » Atesh lui lança un regard blasé, avec une tête de six pieds de long qui ne pouvait signifier qu'une chose : Si tu ne te dépêches pas, je le jure devant Dieu, que j'vais t'y traîner par les cheveux. Au lieu de cela, il soupira profondément, répondant à sa question par un silence qui voulait tout dire. Atesh s'approchait de la porte de la chambre pour aller voir ce que Jinan faisait, lorsqu'elle reprit, attirant de nouveau son attention : « Vous êtes sûr que moi aussi je dois venir ? » « J'en suis certain, Mouanate. Le Sultan veut te voir, et le Sadrazam m'a demandé de venir vous chercher pour que l'on puisse vous préparez à sa rencontre. Tu as encore d'autres questions, histoire qu'on perde encore un peu plus de temps ? Putain, mais JIINAN ! Le Sultan, ohé ! » Atesh alla tambouriner à la porte de la salle de bain n'ayant d'autre effet que faire sursauter Jinan qui se rentra le robinet dans la joue où il s'écorcha. Il poussa un juron en arabe, tandis qu'Atesh ouvrait la porte pour le voir entrain de s'habiller.

« Mouanate, Jinan, dans le salon, dès que vous êtes prêt, c'est-à-dire dans trente secondes, j'ai besoin que vous relisiez ma lettre que j'ai écrite. » Jinan poussa un soupir à fendre l'âme, s'approchant de Moony, alors qu'il enfilait son tee-shirt. Il attrapa un jean quelconque qu'il mit, avant de chercher une paire de chaussette propre. « Je... Oh, mais ! » Le Sultan ! C'est à ce moment-là qu'il comprit où ils allaient. Aussitôt la fatigue disparut de ses traits, et un enthousiasme comme jamais l'on avait pu le voir sur le visage de Jinan se dessina. Il s'approcha de Moony, lui prenant les deux mains tout en lui disant, surexcité : « On va à Byzance !! » Il lâcha ses mains, avant de sortir de la chambre comme une furie.

Glissage contrôlé, il manqua cependant de se casser la figure, se rattrapant in extremis sur l'encadrement de la porte, avant de se jeter sur une chaise, tandis que son père posait une lettre dans un papier étrange, dégageant une délicate odeur d'agrumes. Jinan savait que ce n'était pas de son fait, mais sûrement de celle qui entretenait sa petite maison à Byzance. Elle était persuadée que lire une lettre qui sent bon, c'était toujours plus agréable et permettait à détendre l'atmosphère. Jinan commença alors à lire avant de relever le regard vers son père. Première ligne : Quatre fautes. Il reposa son regard sur l'écriture de son père dont on percevait non sans mal la non-habitude qu'il avait d'écrire autre chose que du turc, ou du perse. Balayant le restant de la lettre, Jinan reposa la lettre, attrapa une plume qui traînait par là, ainsi qu'un encrier avant de raturer en grand, en large et en travers l'intégralité de la lettre. Il écrivit à la fin : Ne vous inquiétez pas, on revient. Problèmes de famille.

Atesh lut les quelques mots, fronçant les sourcils comme s'il faisait un effort surhumain pour déchiffrer les mots, avant de relever la tête vers Moony qui s'était arrangé la coiffure. Jinan mit ses chaussures noires, puis se redressa, s'approchant de son père et de Moony. « Vous êtes prêt ? Vous n'avez rien oublié d'important ? » Le dernier appel. Après, il les lâcherait à Byzance, et il ne les reverrait pas avant le soir (de là-bas). Atesh tendit ses mains, les invitant à poser l'une des leur dans le creux de ses paumes, ce que Jinan fit, sans hésiter.


- DONT LOOK BACK, JUST GO -

I'll be here without you, Babe.
But You're still on my lonely mind.
I think about you, with all of my heart.
But, just let me now, and go ahead.
(merci silver lungs.)

 
MessageSujet: Re: You. Me. All Other People. (pv)   
Mar 3 Sep - 1:58


Voir le profil de l'utilisateur

Nombre de messages : 296
avatar
Muadhnait McGill Fhaolain
« J'en suis certain, Mouanate. Le Sultan veut te voir, et le Sadrazam m'a demandé de venir vous chercher pour que l'on puisse vous préparez à sa rencontre. Tu as encore d'autres questions, histoire qu'on perde encore un peu plus de temps ? Putain, mais JIINAN ! Le Sultan, ohé ! »

Le Sultan ? Le Sadrazam ? Euh okay. Moony ne savait pas à quoi carburait le père de Jinan en ce moment même mais c'était quelque chose. Ou alors il les emmenait en vacances en Malaisie ou à Bornéo qui sait. Elle n'y croyait pas trop mais si c'était le cas elle rêvait déjà des plages de sables blancs et des séances de farniente qu'elle allait faire. A bien re-regarder la tête de M. Jawhari, elle avait du mal à se le représenter avec un short de bain à fleur donc il était peu probable qu'il ait vraiment les idées claires compte tenu du fait qu'il ne restait dans le monde qu'une poignée de sultans et qu'il était peu probable qu'aucun d'eux trois soient jamais amené à en rencontrer un en chair et en os. Dommage, ça aussi ça aurait été un voyage pour Moony.

Interceptant Jinan au sortir de la salle de bain, elle lui glissa discrètement à l'oreille un je crois que ton père prend de la drogue sans lâcher M. Jawhari des yeux (sait-on jamais). Elle avait toujours eu un peu peur de lui petite... Pour toute réaction, Jinan balbutia deux trois mots avant de lâcher un jovial « On va à Byzance !! ». Tout à coup, il était complètement surexcité. Si ça se trouvait c'était quelque chose dans l'air. Après tout Merlin savait ce qui avait pu se développer dans le bordel de Jinan entre de passage de ses fées du logis...
« Byzance ? Genre Byzance Byzance? On part en -330 av.JC en voyage scolaire ? Ou c'est un nouveau bar branché que je connais pas ? Ou une expression? Non mais BYZANCE Jinan, explique-moi!!! »

C'était mort, il n'allait rien expliquer du tout. Sceptique, Moony prit la main de M. Jawhari. Mieux valait que sur trois adultes, il y en ait au moins un de lucide, peu importe où ils allaient...

« Vous êtes prêt ? Vous n'avez rien oublié d'important ? »

Elle fit signe que non. De toute façon dans son sac à part ses affaires de toilettes et son fameux pyjama...
Elle eut un éclair de lucidité juste au moment où elle se sentit avaler par une puissante lumière :

« Le F-...»

Sa voix se mourut sans que l'appartement de Jinan puisse en entendre plus...





 
MessageSujet: Re: You. Me. All Other People. (pv)   



Contenu sponsorisé
 
 

You. Me. All Other People. (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The Haitian People Need a Lobbyist
» Boat-people: L'etat ne peut rester les bras croises
» ? GLAMOUR PEOPLE
» People who say they sleep like a baby usually don’t have any.
» 'India has the highest number of hungry people on earth'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AD NOX : THE AURORS. :: L'Angleterre :: London City.-