Partagez | .
 

 Here with you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: Here with you.   
Mar 6 Aoû - 21:22


Voir le profil de l'utilisateur

Nombre de messages : 175
avatar
Emir
(...)
« Cela dit j'ai une contre théorie à ta théorie : il fallait que je sois amoureuse et aveugle pour ne pas voir que je m'étais trompée de garçon. » Emir éclata de rire, répondant instantanément : « Bonté divine que je suis content de l'avoir tué. Non, mais franchement, tu vaux bien mieux que ça. Il éclipsait toute ta beauté angélique. » Il posa son regard vers elle, qui levait les yeux vers lui. Emir esquissa un léger sourire en voyant ses pupilles à ce point dilaté. Il aimait à penser que c'était l'excitation qu'elle ressentait pour lui qui le mettait dans cet état, mais le peu de luminosité pour la belle et jolie blonde devait sûrement en être pour beaucoup. Sans oublier la fatigue qui, sur les humains, étaient plus pesantes que sur un vampire. Emir l'observa comme s'il s'agissait d'un des plus beaux trésors du monde.

« Je suis vraiment désolée, j'arrive pas bien à me contrôler. Ça ne me ressemble pas...  » Il eut un petit rire, reprenant : « Ne t'inquiète pas, je le sais. » Son sang y était pour beaucoup. Il lui avait sauté tous ses verrous psychiques qui la caractérisait habituellement. Emir savait qu'il n'aurait même pas eut à la contraindre pour lui voler sa virginité, mais il ne pouvait s'y résoudre, car elle représentait quelque chose pour lui. Elle n'était pas comme les autres, elle était plus qu'un vulgaire sac de sang qu'il croisait sur les routes, dans les différentes villes dans lesquelles il s'était arrêté au cours de sa longue vie. « Je veillerais sur toi, mon sang, ta fatigue... Je vais te ramener chez toi. » Il la saisit de ses deux bras, la portant contre son sein, puis il se redressa. Emir plia ses genoux, l'instant d'après, ils étaient en l'air pour se poser rapidement sur le balcon. Il la posa sur ses jambes, et il ouvrit la chambre.

Sans qu'il ne s'en rende compte sur le moment, il entra sans aucun soucis. Visiblement, l'invitation tenait toujours malgré les années qui étaient passées. Il lui prit alors la main, un sourire sur ses lèvres, puis, il l'emmena à son lit, connaissant la pièce même si la décoration avait complètement changé depuis la dernière fois qu'il était venu. Il ne s'arrêta pas là-dessus. Il posa ses genoux sur le lit, l'attirant dessus, puis l'allongea. Il s'allongea à côté d'elle, un sourire sur ses lèvres. La tête sur-élevé en appuie sur sa main et son coude, il l'observa longuement, jouant de son doigt sur ses fines lèvres, jusqu'à ce qu'elle finisse par s'endormir, ne pouvant lutter contre sa fatigue qui depuis longtemps déjà, la combattait pour qu'elle dorme.

Observant sa poitrine se levait aux rythmes de sa respiration, la voir bouger durant son sommeil, il resta là, à la contempler, avant de se lever pour tirer un grand fauteuil vers le pieds du lit dans lequel il s'assit pour mieux la regarder. Tout doucement, alors que le silence de la nuit s'installait dans le reste du manoir, et qu'il se soit calmé, il sentit une étrange sensation au niveau de son sein gauche. Se passant une main dessus tout en le regardant, il eut un léger sourire. Elle lui faisait de drôle de choses, et se sentir vivre ainsi lui redonner un espoir nouveau, le renforçant dans son amour pour elle déjà si intense, si passionné, et si puissant. Vers 6h du matin, il sentit la fatigue liée au soleil alourdir ses paupières. Il ne dit rien, sachant qu'il était capable de tenir éveiller, de pouvoir se mouvoir au soleil grâce à l'anneau qu'il portait à sa main gauche. L'artefact se mit à briller faiblement à mesure que les rayons du soleil perçait à l'est. Siobhán, elle, continuait de dormir paisiblement.


uc.
 
MessageSujet: Re: Here with you.   
Mer 7 Aoû - 1:49


Voir le profil de l'utilisateur

Nombre de messages : 119
avatar
Siobhán Mc Gill Fhaolain
Siobhán ne se sentit pas sombrer dans le sommeil. Sans doute parce qu'elle ne quitta pas les bras d'Emir un instant. Elle les emportait avec elle dans ses songes et cette fois-ci, il ne lui refusait rien, comme promis.

Quand elle se réveilla, il était une heure avancée de la matinée. Elle n'ouvrit pas les yeux tout de suite, repensant à l'homme de ses rêves. Elle ne savait pas bien ce qu'Ansgard avait mis dans son verre la veille mais elle penserait à lui rendre la pareille. D'ailleurs...

« HOLY CUN'! Le boulot!! »

Siobhán se redressa d'un bond dans son lit, totalement paniquée. Mais avant d'avoir pu ne serait-ce que poser les yeux sur sa montre, qu'elle avait dû laisser quelque part sur la table de nuit, elle sursauta à la vue de l'homme de ses rêves qui la couvait du regard, installé dans le grand fauteuil.

Elle eut un instant d'hésitation mais son cerveau ne mit pas longtemps à remettre le puzzle en place. Un rayon de soleil éclot sur son visage, trop heureuse de n'avoir pas seulement rêvé. Tirant le drap sur elle par réflexe, elle passa la main dans ses cheveux pour être présentable et esquissa un sourire doux.

Il lui semblait être redevenue elle-même et pourtant, elle n'avait rien perdu des petites étincelles qui fourmillaient dans son coeur.

« Tu es resté toute la nuit là? », demanda-t-elle d'une voix douce. « Dans cet abominable vieux fauteuil ? »

Elle rit de bon coeur, voyant que là où il aurait pu profiter de la situation (et vu les avances qu'elle se souvenait lui avoir faites...) il s'était conduit en prince charmant. Elle avait pour le moment tout oublié du bureau des aurors et de l'heure et de tout. Elle ne faisait que lui sourire parce qu'elle se savait bien réveillée et qu'elle savait que c'était le bon, qu'il n'allait pas disparaître, que l'idylle n'allait pas s'autodétruire une fois qu'elle aurait fini de lire les petits mots doux qu'il lui laisserait peut-être un jour en post-it sur le frigo.

Pour autant, elle ne voulait rien foirer. Elle ne brûlerait pas les étapes bien que, plus encore que d'habitude, elle en mourrait d'envie.





 
MessageSujet: Re: Here with you.   
Mer 7 Aoû - 20:31


Voir le profil de l'utilisateur

Nombre de messages : 175
avatar
Emir
Il ne luttait pas vraiment contre le soleil qui lui imposait de se reposer. Pourtant, il restait là, les yeux à demi-ouvert, luttant contre une soif qui se réveillait peu à peu à mesure qu'il luttait contre le repos. Les battements du cœur de Siobhán se firent de plus en plus retentissant, et au fur et à mesure que les minutes passèrent, son estomac semblait se broyer, se mutiler encore plus qu'il ne le devait être déjà, étant donné son état actuel. Tous ses sens semblaient se multiplier lorsque la faim commençait à le ronger. Elle avait sûrement bu beaucoup trop de son sang hier, c'était sûrement l'une des raisons pour lesquels il ne pensait qu'à une chose, c'était de la rejoindre, de se mettre à côté d'elle, puis de lui mordre la jugulaire, avec douceur certes, mais de se nourrir, de s'abreuver de son sang. Il se mordit la main, sentant son propre sang coulait entre ses dents. Cela ne servirait pas à grand chose, sinon à le calmer (bien que sa faim soit toujours bien présente). L'odeur de son parfum s'élevait à lui, emportait par la petite brise matinale qui s'engouffrait par la fenêtre ouverte.

« HOLY CUN' ! Le boulot !! » Emir sursauta, retirant la main de sa bouche, tandis que la blessure se refermait déjà. Il se lécha la lèvre supérieure, comme pour en retirer le sang, tout en se redressant sur son fauteuil. Il eut un léger sourire amusé, lorsqu'il vint à comprendre ce qu'elle avait dit. Toujours ce même juron, cette même façon de le prononcer. Elle n'était guère différente, voir carrément la même, ce qui, en y réfléchissant était tellement étrange... La magie était bizarre, il ne parvenait toujours pas à s'expliquer certaines choses, malgré avoir passer plus de cinq siècles à fréquenter des sorcières. « Tu es resté toute la nuit là? » « Je te regardais dormir. » Elle venait de lui changer les idées, tandis qu'elle rajoutait : « Dans cet abominable vieux fauteuil ? » Emir posa son regard dessus, faisant une moue dégoutée. Il l'écouta rire, observant sa poitrine se levait, puis s'abaissait. Son corps tout entier la désirait, mais il était persuadé que c'était sa faim qui parlait, plus que son corps, son amour, bien qu'il savait qu'il la désirait tout pareil. Seulement, ce n'était pas pareil.

« Je... Je crois que tu ferais mieux d'y aller vite. Si jamais tu as besoin de moi, pense suffisamment fort à moi, ça devrait suffire. Je... Je dois aller me reposer. » Son regard fixait sa veine au cou. Il baissa son regard, un sourire sur ses lèvres. Il s'approcha (très) rapidement d'elle, s'asseyant à côté d'elle. De sa main, il déplaça une de ses mèches de cheveux tout en la contemplant avec amour. Finalement, il s'approcha d'elle, déposant ses lèvres froides sur les siennes, puis, il l'a prit dans ses bras. Automatiquement, il cessa de sentir son odeur (comme s'il voulait s'imprégner d'elle), sentant son pouls sous lui, jusqu'à ressentir le trajet de son sang dans sa jugulaire. Il se recula, avec un sourire, puis il se retira rapidement.


uc.
 
MessageSujet: Re: Here with you.   
Mer 7 Aoû - 22:26


Voir le profil de l'utilisateur

Nombre de messages : 119
avatar
Siobhán Mc Gill Fhaolain
« Je te regardais dormir. », répondit-il toujours aussi charmant. Il y avait quelque chose d'envoutant chez lui. Siobhán savait que c'était inhérent à sa nature de vampire. En tant qu'auror, elle avait un petit bagage de connaissances qui lui permettait de ne pas tomber aussi facilement dans le panneau que le sorcier moyen mais elle était bien consciente que tout ce qu'on pouvait savoir des vampires n'étaient qu'extrêmement lacunaire, comme sur beaucoup d'autre sujet. Pour autant, elle avait plaisir à le regarder et plus encore à ne pas s'en cacher. Cela ne semblait pas le mettre mal à l'aise. Tout semblait simple entre eux. Évident. Et malgré tout, elle n'avait jamais rien connu de si intense. Les garçons les plus badass qu'elle avait pu croiser dans les bars, ceux qui avaient le sang chaud et le corps tracé de tatouage, ... tout ceux là avaient perdu leur saveur après le premier baiser sucré d'alcool. Elle ne savait pas ce qu'il en serait d'eux deux. Tout ce qu'elle savait c'était que ce serait différent. C'était différent.

« Je... Je crois que tu ferais mieux d'y aller vite. Si jamais tu as besoin de moi, pense suffisamment fort à moi, ça devrait suffire. Je... Je dois aller me reposer. »

Siobhán fronça les sourcils. Son regard s'échappait, ce n'était plus vraiment elle qu'il regardait mais sa gorge. Ils baissèrent les yeux pratiquement en même temps, Siobhán replaçant discrètement une mèche de cheveux pour qu'il ne soit pas tenté mais, quelque part en elle, elle savait qu'il était. L'instinct du chasseur flirtait avec celui de la proie et dans leur parade amoureuse, cette pulsion de sauvagerie se mettrait toujours entre eux. En en prenant conscience, Siobhán se tendit légèrement. Elle ne pouvait chasser complètement la peur même si l'amour gardait le dessus. Irrationnel. Fougueux. Sécurisant aussi...

Il apparut brusquement à ses côtés. Elle sursauta mais elle trouva dans les yeux du vampire tout ce qu'il fallait pour la rassurer. Il la regardait, éternel amoureux, et son coeur à elle se mettait à battre pour deux. Leurs lèvres s'embrassèrent à nouveau. Il était glacé et, quand il la prit dans ses bras elle ne put que noter la différence mais ça ne la dérangeait pas. La tendresse effaçait tout ce qui aurait pu la déranger.

Sans prévenir, il disparut emportant avec lui tout puisqu'il n'y avait pas d'odeur. Il lui laissait cependant le coeur léger. Sans crainte de se sentir abandonnée. Ansgard la tuerait vu l'heure qu'il était mais ça n'avait pas grande importance.

Elle se laissa retomber sur le lit pour rappeler Emir auprès d'elle dans ses souvenirs tout en se demandant quand elle le reverrait.









 
MessageSujet: Re: Here with you.   



Contenu sponsorisé
 
 

Here with you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AD NOX : THE AURORS. :: Le Reste du Monde. :: Les Résidences.-