Partagez | .
 

 YUKI no hana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: YUKI no hana   
Dim 26 Mai - 1:07



Invité
















YUKI NORA, HARADA« qui se fie aux femmes écrit dans la neige. »
INFORMATIONS GÉNÉRALES.


SEXE:
ÂGE:
MÉTIER / MAISON :


ORIGINE:
SANG:
STATUT SOCIAL:

Informations Supplémentaires
L'Enfer c'est les autres.
◢ numéro de coffre Gringott's : Aucune
◢ baguette magique : Aucune
◢ effets personnels : Le médaillon de sa défunte mère qui ne quitte jamais son cou.
◢ particularités : Yuki possède des yeux gris presque transparents et un don pour les poisons.
Famille
citation de votre choix

◢ famille : HARADA ; famille connue dans le monde de la magie noire pour avoir au sein de son arbre de très talentueux sorciers qui avaient tous en commun le fait d'être légèrement mégalomane et avide de pouvoir.
Hikaru est le dernier hériter de la famille Harada après avoir assasiné ses parent et son frère dès l'obtention de sa majorité. Après ce bain de sang, il prit refuge sur l'île mystérieuse du Japon où il savait qu'il serait tranquille pour échaffauder son grand retour sur Londres. Ce qu'il n'avait pas prévu était de tomber sur Kaede. Cette douce japonaise réussie à percer son coeur et il lui donna trois enfants dans l'espoir d'un hériter. Malheureusement pour lui, il n'eut que des filles. Sakura, surnommée Riku, est l'aînée de la fratrie. Elle fut enlevée par son père alors que Yuki n'avait que cinq ans. Elle garde très peu de souvenirs de sa soeur, mais elle sait que c'est après son départ que toute sa vie tomba en morceaux. Plus tard, durant son adolescence, Yuki apprend avec Keiko que Riku aura suivit les traces de leur père dans la magie noire. Après avoir commit un paricide, elle aurait tenté de prendre le pouvoir. Echouant dans son plan, personne ne sait si elle est encore vivante ou morte.

Keiko fut l'enfant du milieu et sûrement la personne la plus importante pour Yuki. Si souvent elles se disputent à cause de leurs caractères explosifs, elles sont prêtes à tout l'une pour l'autre et peu de personne partage un lien fraternel aussi fort. A la fois elles se ressemblent beaucoup et sont complètement différentes. A la mort de Kaede, Kei s'est transformée en chef de famille et a prit soin de la seule petite soeur qui lui restait. La cadette lui est tellement reconnaissante que personne n'a le droit de s'attaquer à sa soeur sans qu'elle ne sorte immédiatement ses griffes.

Qui veut gagner des Gallions ?
citation de votre choix


◢ à Poudlard/Beauxbâtons/Durmstrang/autres j'étais toujours celui/celle ...
    ☑ que les professeurs détestaient
    ☑ que les autres martyrisaient
    ☑ que les autres enviaient ou admiraient
    ☑ dont on ne se rappelait jamais le nom

◢ au petit déjeuner j'ai pris :
    ☑ un thé
    ☑ un jus de citrouille
    ☑ rien
    ☑ un café latte elfique double noisette crème
    ☑ un verre de lait de chèvre nature
◢ mon chef...
    ☑ ... on est vraiment obligé d'en parler?
    ☑ je ne voudrais pas paraître arrogant/e mais le chef c'est moi
    ☑ j'en ai pas.
    ☑ un homme / une femme merveilleuse, aucun défaut, on devrait lui décerner l'ordre de Merlin...
    ☑ quelqu'un que j'apprécie
◢ mon bar préféré... :
    ☑ l'Amortensia
    ☑ le Chaudron Baveur
    ☑ le Lupanar
    ☑ Chez Mme Pieddodu
    ☑ Mocca Cacao !


◢ quand j'étais petit/e je voulais être... Keiko Harada.

◢ quand je rentre chez vous le soir...
    ☑ je m'enferme dans mon bureau pour faire mes comptes
    ☑ je m'affale sur le canapé et attend que mon époux(se)/mes enfants/mes serviteurs/mes amis me rejoigne(nt)/me serve(nt) un rafraîchissement/m'invite(nt) à sortir en ville
    ☑ je vérifie que le plus grand a fait ses devoirs et que la table est mise pour le dîner.
    ☑ ... il faudrait déjà que je rentre.


◢ l'endroit où je n'irais jamais :
    ☑ la bibliothèque municipale
    ☑ le marché aux trolls
    ☑ la cour de Victoria d'Angleterre
    ☑ les prisons pour indigents

Anecdotes
citation de votre choix

Trois anecdotes pour comprendre comment a réagi, comment réagi votre personnage. Ce peut être des epic win comme des epic fail, un dialogue, une simple phrase. C'est à titre indicatif.
Quand elle était enfant, Yuki avait l'habitude de voler les vêtements de Keiko pour se déguiser. Elle était tout ce qu'elle voulait devenir, la trouvant tellement belle et intelligente.
Après la mort de sa mère dont elle fut témoin, Yuki resta six mois sans prononcer un mot, pas même à Keiko. Elle commença de nouveau à parler lorsqu'une fille de l'orphelinat s'en prit à Keiko et qu'elle alla la défendre.
Lors de son entrainement spécial par Sensei, Yuki a développer un véritable don pour concocter les poisons. Elle en a depuis fait sa marque de fabrique pour exécuter les contrats qu'on lui donne.

Pensine
citation de votre choix

Deux ans. Deux ans maintenant que Yuki avait quitté le beau paysage sauvage du japon et de ses cerisiers en fleurs pour les rues pavées et tristes de Londres. Il n'était pas rare que la belle anglo-japonaise est le mal du pays. Elle voulait parfois tout quitter, lâcher la mission qu'elle s'était fixée avec sa soeur, juste pour pouvoir de nouveau voir la neige tombée sur les rizières comme lorsqu'elle était enfant. Pourtant, au fond, elle savait qu'elle n'avait pas le choix. Trop de choses lui avaient été prises. On lui avait volé son enfance, une de ses soeurs et surtout sa tendre mère. A cette pensée, elle porta sa main au médaillon qui était le dernier souvenir qu'elle possédait et qu'elle ne quittait jamais. Elle n'avait pas voulu parler de ce qu'il s'était passé ce jour là, pas même à Keiko, parce qu'au fond, elle savait que si Kaede était morte, c'était entièrement sa faute. En une seconde, elle se trouvait transportée à des milliers de kilomètres, dans une autre décennies, une autre saison... Elle revoyait le dernier sourire que sa mère lui avait adressée et le sang qui lui salissait les mains. Boum. Elle sentie un coup frappé dans sa mâchoire et se fut elle qui cracha du sang. Elle avait été mise à terre par sa soeur. "Tu n'es pas concentrée Yuki. Tu dois absolument fermer ton esprit et oublier toutes tes émotions où elles te conduira à ta perte, mon enfant." Relevant ses yeux gris clairs vers son mentor, la neige acquiesça d'un léger signe de tête. C'était facile à dire mais pas à faire, surtout quand on savait que petite, Yuki était une vraie fontaine, pleurant pour un oui ou pour un non. Massant doucement sa mâchoire, elle se remit en position de combat en face de sa soeur qui était plus grande qu'elle ayant hérité des gênes anglais pour ce trait physique. Jouant de son petit gabarit, elle fonça dans les jambes de Keiko pour la renverser à terre et la bloquer. Après ce succès, elle s'adressa à Sensei. "N'est-ce pas nos émotions qui nous donne notre force ?" Après tout, si elle était aussi déterminée c'est parce qu'elle voulait retrouver sa soeur et surtout venger sa tendre mère. "Pas dans ton cas. Toutes les deux, vous avez refusé le don que la nature vous a donné. Il vous faut donc toute votre concentration pour pouvoir espérer lutter et réussir." Sentant son coeur battre à tout rompre dans sa poitrine et la colère lui monter au nez, Yuki perdit son calme et rétorqua. "La magie n'est pas un don, c'est une abomination." Puis sans un mot, elle planta son mentor et sa soeur. Elle n'avait plus envie de s'entraîner et la cadette n'en faisait toujours qu'à sa tête depuis toujours.

///

"Keiko, on a faillit me reconnaître... Heureusement que je ressemble à maman." Enlevant la capuche qui avait protégé ses cheveux bruns et longs de la pluie londonienne, elle entrait dans l'appartement pour se mettre au chaud près de la cheminée. "Tu ne penses pas qu'on devrait changer d'identités ? Harada est bien trop connu ici, je ne veux pas être associée à lui." Keiko vint rejoindre sa petite soeur près de la cheminée. Elle avait un air songeur sur son visage, comme si elle était en train d'analyser la suggestion que la neige venait de lui soumettre. Bien sûr, elles étaient attachées à leur prénoms qui avaient été choisis par leur mère et qui avaient leurs significations, mais d'un autre côté elle n'avait pas tord. Mieux valait éviter qu'elles n'attirent l'attention sur elles, surtout vu le métier qu'elles exerçaient et les plans qu'elles nourrissaient en secret. "Non, Yuki. On ne va pas changer qui l'on naît pour lui. Au contraire, réfléchis, cette association de nom peut être un avantage. Les gens pourront nous faire confiance plus facilement." La cadette fit une grimace, elle n'était pas convaincue par l'argumentation de sa soeur, mais elle n'avait pas trop le choix. Si elles avaient changé d'identités, Yuki aurait fait pression pour qu'elles aient le même nom de famille. Hors de question de briser le seul lien familial qui lui restait, c'était beaucoup trop important à ses yeux.

///

"J'ai besoin qu'elle meurt sans que l'on me soupçonne." Yuki prit les informations concernant la prochaine cible. C'était une femme d'une quarantaine d'années qui n'avait apparemment fait aucune erreur à part le fait d'avoir épousé la mauvaise personne, à savoir le meilleur ami du client. Le paiement était si conséquent que la cadette ne pouvait pas refuser, elle avait besoin de ça pour payer le loyer. Rentrant chez elle, elle se pencha sur un nouveau poison qu'elle irait glisser discrètement dans le thé de la femme dès le lendemain matin. Elle avait toujours trouvé bizarre cette manie des anglais à boire du thé quarante fois par jour et à toute heure, mais il fallait bien reconnaître que tout ça lui était bien pratique pour faire son boulot. Alors qu'elle repartait de l'appartement sans se faire repérer, elle vit des clichés de sa victime en compagnie d'enfants, et elle ne put s'empêcher de faire le rapprochement avec sa propre mère. Sans le savoir, elle avait priver des enfants de l'amour de leur mère et pour l'avoir vécu, elle ne le souhaitait pas à son pire ennemi. Ruminant sa colère, elle fonça directement dans la chambre de Keiko à son retour et lui subtilisa un poignard. Elle n'était pas très douée avec ces objets mais avait quand même eu un entrainement minimal. Et puis l'homme était un homme gras qui de toute évidence abusait du pudding ou des autres plats tout aussi répugnants que mangeait les anglais. Quelques heures plus tard, elle attendait en bas de l'appartement de son client qu'il rentre de sa soirée. Lorsqu'il arriva, elle se plaça devant lui. Les yeux gris translucides transperçaient la nuit et la rage transformait son visage. "Vous avez oublié de me dire qu'elle avait des enfants." L'homme fut surprise de voir la tueuse devant lui. "Je ne vois pas encore cela vous regarde, ce n'était pas important pour notre accord." Plein coeur. La cadette des soeurs Harada récupéra le poignard et bougeant la tête du cadavre de son pied, elle murmura "C'était très important." avant de repartir dans la brume de la nuit. Il fallait qu'elle rentre et qu'elle nettoie le poignard au plus vite avant que Keiko ne se rende compte de quelque chose ou elle aurait encore droit à un discours moralisateur dont elle se passerait volontier.


Derrière l'écran
eh ouiii, c'est fini o/

◢ prénom, pseudo :
◢ âge : 21
◢ z'êtes d'où ? le plus bel endroit du monde !
◢ un p'tit mot pour la route ? La nostalgie Harada était trop forte !


Dernière édition par Yuki N. Harada le Ven 31 Mai - 0:33, édité 9 fois
 
MessageSujet: Re: YUKI no hana   
Lun 27 Mai - 6:17


Voir le profil de l'utilisateur

Nombre de messages : 175
avatar
Emir
Yuki ! youpi


uc.
 
MessageSujet: Re: YUKI no hana   
Lun 27 Mai - 11:35


Voir le profil de l'utilisateur

Nombre de messages : 68
avatar
Alice Tyrell
Yuki wub Au siècle dernier où les femmes n'avaient droit de rien ça va donner Razz Tu veux pas rejoindre les vert Gallant mrgreen ?
 
MessageSujet: Re: YUKI no hana   
Lun 27 Mai - 13:59



Invité
Les copains wéé
Préparez-vous a une Yuki complètement remixée !
 
MessageSujet: Re: YUKI no hana   
Ven 31 Mai - 10:02



Invité
Complètement remixée, mon c*l ! C'est toujours autant une plaie si tu veux mon avis <3
 
MessageSujet: Re: YUKI no hana   
Ven 31 Mai - 10:18



Invité
Que veux-tu peu importe la version, elle aime faire chier sa soeur
 
MessageSujet: Re: YUKI no hana   
Dim 2 Juin - 12:03


Voir le profil de l'utilisateur

Nombre de messages : 175
avatar
Emir





Ton dossier vient d'être traité, et tu as été accepté sur la Terre d'Ad Nox. Sois en autant heureux que nous le sommes ! C'est donc ici que commence ton périple jeune aventurier, et pour cela, il te faudra beaucoup de courage. Nous te souhaitons dores et déjà de t'intégrer au mieux dans notre communauté, d'y lier des liens qui deviendront peut-être, qui sait, importants.

Validééééé !
mince


/!\ N'oublie cependant pas de faire un tour dans les liens ci-dessous !




uc.
 
MessageSujet: Re: YUKI no hana   



Contenu sponsorisé
 
 

YUKI no hana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les enfants loups, Ame et Yuki.
» [Yuki] ... Comme celui qui conquit la toison...
» Deniss Owen présentation[Validée par Yuki Hoseki]
» presentation de: Yuki Judai
» Yuki de Anzu Story !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AD NOX : THE AURORS. :: Création du Personnage :: Présentations :: Parfait Petit Ad Noxien. :: Version : Resurgo.-